Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Deliveroo se retire du marché allemand

Alors qu’en France la fronde des livreurs Deliveroo se poursuit, la société britannique a annoncé ce lundi 12 août 2018 l’arrêt prochain de ses activités en Allemagne, sans pour autant exclure d’y revenir un jour.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Deliveroo se retire du marché allemand
Deliveroo se retire du marché allemand © Deliveroo

Deliveroo ne livrera plus de repas dans les villes allemandes à partir du 16 août prochain. La société britannique a annoncé ce lundi 12 août l’arrêt de ses activités outre-Rhin dans un mail adressé à ses clients, partenaires et livreurs. Après 4 ans d’activité sur ce marché, la licorne britannique jette l’éponge dans un contexte très concurrentiel, marqué par la domination de Takeaway en passe de fusionner avec Just Eat.

 

"Deliveroo continue à se développer sur les marchés du monde entier, ouvrant de nouvelles villes et en gagnant des parts de marché, explique l’entreprise dans un communiqué. La société va recentrer ses ressources et ses investissements pour accélérer davantage sa croissance et son expansion en Europe et dans la région de l’Asie Pacifique". Deliveroo opérera désormais sur 12 marchés : le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la France, la Belgique, l’Irlande, l’Espagne et l’Italie pour l’Europe ; les Émirats arabes unis, l’Australie, Singapour, Hong Kong et Taïwan pour le reste du monde.

 

Des signe avant-coureur en 2018

Deliveroo avait déjà opéré un repositionnement de ses activités il y a moins d’un an, délaissant les petites et moyennes villes allemandes au profit de Berlin, Hambourg, Munich, Cologne et Francfort. Toutefois, "l'entreprise n'exclut pas de revenir sur le marché à l'avenir".

 

La société, qui vient par ailleurs de racheter la start-up écossaise Cultivate, spécialisée dans le développement logiciel, continue néanmoins de susciter l'intérêt des géants de la tech. Un temps cible de Uber, elle est finalement soutenue par Amazon qui y a investi 515 millions d’euros en mai dernier. Une entrée au capital ayant pour but précisément de développer ses activités en Europe. La France, actuellement théâtre de contestations sociales, fait partie des marchés prioritaires de la société londonienne : elle y a investi 100 millions d’euros en 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale