Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Deliveroo va investir 100 millions d'euros en France

mis à jour le 23 mai 2018 à 15H27
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Deliveroo va investir environ 100 millions d'euros en France dans les deux prochaines années afin de continuer à étendre ses activités dans l'Hexagone. Grâce à cette somme, la start-up va notamment ouvrir très prochainement en France son service de cuisines-relais permettant à des restaurateurs de desservir la périphérie des villes.

Deliveroo va investir 100 millions d'euros en France
A l'échelle mondiale, tous les livreurs Deliveroo vont désormais bénéficier d'une assurance totalement gratuite couvrant les accidents et la responsabilité civile. © Deliveroo

A l'occasion du sommet "Tech For Good", Emmanuel Macron a reçu mercredi 23 mai à l'Elysée des patrons de la tech française et internationale. L'occasion pour Deliveroo d'y annoncer 100 millions d'euros d'investissement en France dans les deux prochaines années. La start-up de livraison de repas à domicile explique avoir grandi rapidement en France ces dernières années et souhaite donc étendre encore plus ses activités.

 

Plus de livreurs et plus de restaurants

D'après societe.com, Deliveroo aurait réalisé un chiffre d'affaires de 23,4 millions d'euros en 2016 sur un total de 157,4 millions d'euros (source : classement FT1000). Et la start-up a de nouveau affiché de bons résultats l'année suivante. "En 2017, on a enregistré une croissance de 130% en France, on a doublé notre taille et ouvert une ville par mois", expliquait début avril à L'Usine Digitale Hugues Décosse, directeur général de Deliveroo France. "2018 va être l’année de l’accélération", ajoutait-il. Propos corroborés par cet investissement de 100 millions d'euros.

 

Si la start-up dispose actuellement de 9 300 livreurs elle souhaite utiliser une partie de cet investissement afin de faire croître encore plus ce nombre. En parallèle Deliveroo veut étendre son activité en couvrant de nouvelles villes et de nouveaux quartiers – 150 villes sont actuellement couvertes sur l'Hexagone par la start-up de livraison de repas à domicile. Et afin de proposer plus de choix à ses clients, Deliveroo veut augmenter le nombre de restaurants partenaires qui sont actuellement au nombre de 4 000.

 

Des cuisines-relais bientôt en France

La start-up confirme aussi le lancement de Deliveroo Editions en France. Cette annonce avait déjà 2t2 faite par Hugues Décosse auprès de L'Usine Digitale. Ouvert en avril 2017 pour desservir la périphérie des grandes villes, ce concept de cuisines-relais dédiées aux restaurateurs compte 16 sites pour un total de 88 cuisines au Royaume-Uni et en Asie. Concrètement Deliveroo implante de mini-cuisines partagées par plusieurs restaurants aux portes des villes pour en desservir la périphérie. Ces ateliers sont entièrement dédiés à la livraison, et leurs équipes sont formées et employées par les restaurants et non par Deliveroo.

 

10 millions pour la protection sociale

A l'échelle mondiale, Deliveroo annonce que tous les livreurs vont désormais bénéficier d'une assurance totalement gratuite couvrant les accidents et la responsabilité civile. Après avoir établi une telle mesure en France en devenant la première plate-forme de livraison de repas à domicile à proposer une telle assurance aux livreurs, Deliveroo l'étend à tous les pays.

 

La start-up investit ainsi 10 millions d'euros afin de mieux protéger les livreurs. Cela permet de contribuer à assurer la flexibilité voulue par les livreurs tout en leur apportant plus de sécurité, assure Deliveroo. Annoncés à l'occasion de Tech For Good, sommet qui cherche à savoir "comment utiliser la technologie au service du bien commun", ces 10 millions d'euros à l'échelle mondiale semblent bien maigres à côté des 100 millions d'euros qui vont être déployés pour étendre la start-up dans l'Hexagone.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale