Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dell mise sur ses stations de travail et sur la virtualisation pour reconquérir les pros

Le géant américain de l'informatique Dell investit massivement dans les stations de travail, ces ordinateurs puissants et optimisés pour la création assistée par ordinateur notamment. Cet investissement dans le marché des workstations et dans leur virtualisation, pourrait permettre au constructeur de survivre à la crise du PC.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dell mise sur ses stations de travail et sur la virtualisation pour reconquérir les pros
Dell mise sur ses stations de travail et sur la virtualisation pour reconquérir les pros © Dell's Official Flickr Page - Flickr - c.c.

Le géant américain Dell, comme tout fabricant de PC, se retrouve confronté à un dilemme stratégique pour survivre à la crise et rester pertinent sur le marché professionnel. L'investissement de l'entreprise dans des stations de travail entièrement repensées pour les besoins des pros, et l'investissement dans la virtualisation de ces stations, pourrait faire la différence.

Dell revient à la charge sur le marché des workstations

Une station de travail ou "workstation", c'est un ordinateur puissant, très stable et optimisé pour certains logiciels, comme CAO 3D, la création assistée par ordinateur (pour l'architecture ou la mécanique), la retouche de photo, le montage de films, etc. Il ne s'agit pas seulement de hardware, mais d'une solution optimisée, et les machines sont certifiées pour ces logiciels. En pleine crise du PC, le marché de la workstation présente de plus en plus d'intérêt pour les fabricants, et Dell l'a bien compris. Au troisième trimestre de 2013, selon le cabinet JPR, les commandes de workstations ont augmenté de 3.8%. HP menait la danse, puis venait Dell, et Lenovo en troisième position.

Pourtant, selon Scott Hamilton, spécialiste en stratégie de marché vertical pour le département Dell Precision, l'entreprises est revenue à la charge sur le marché et vient de reprendre sa place de fournisseur numéro un en investissant massivement dans la Recherche & Développement et l'infrastructure "plug and play" des stations. "Ce qui plante le plus souvent dans un PC : la mémoire et l'alimentation", explique-t-il. Dell a résolu ce problème sur les workstations avec une approche "smart design" : il est très facile de changer la mémoire, d'accéder aux disques durs, et de déplacer la tour. L'investissement dans l'ingénierie des stations, à hauteur de 50 millions de dollars selon Rahul Tikoo, directeur de l'ingénierie pour les stations de travail Dell, a permis une nouvelle optimisation de la performance. Le département de l'ingénierie dédié aux workstations comporte d'ailleurs 10 centres de design, 259 ingénieurs et architectes, et 3 500 prototypes.


Une nécessité pour reconquérir les pros

Selon Rahul Tikoo, l'investissement dans le marché des stations de travail est devenu nécessaire pour répondre aux besoin changeants des professionnels. "Les appareils deviennent de plus en plus petits et de moins en moins adaptés aux besoins des professionnels (...) c'est un avantage [pour nous] car de nombreux professionels sont en demande de performance et de fiabilité". Dell mise donc sur les stations de travail d'entrée de gamme qui pourraient satisfaire ces utilisateurs.

"Il y a un fossé actuellement dans l'industrie, les ordinateurs portables et de bureau n'ont plus les même capacités de performance (...) donc où vont aller ces utilisateurs professionnels ?" Tout l'enjeu pour Dell et consorts, va donc être de développer plus de produits offrant le degré de performance néessaire, tout en respectant le désir de mobilité et légereté des utilisateurs. "Nous allons continuer à investir dans ce domaine", insiste Rahul Tikoo.

Vers une standardisation de la virtualisation des workstations

Par ailleurs, Dell souhaite se positionner comme un leader de la virtualisation des stations de travail. Cette virtualisation, qui n'est pas forcément adaptée à toutes les entreprises, permet notamment une sécurisation accrue des données, via l'utilisation de serveurs et d'un datacenter. Il s'agit également de permettre la collaboration d'équipes à distance. Pour une entreprise, par exemple dans l'aéospatial, qui travaille avec de nombreux contractants à travers le monde sur des donnees très sensibles, la virtualisation des stations de travail prend tout son sens.

Dell vient donc d'ouvrir le premier "centre d'excellence"  pour la virtualisation de ses stations de travail, situé dans le Dell Solutions Center de Round Rock, au Texas. Ce centre vise à mettre à la disposition des clients, partenaires et ISV (éditeurs de logiciels indépendants) des locaux et un accès à distance pour tester l’exécution de leurs applications techniques sur une station de travail virtuelle complète. L'entreprise en profite aussi pour lancer une  collaboration avec les éditeurs indépendants de logiciels, qui a pour but de commercialiser des solutions validées sous la forme d’architectures de référence. En d'autres termes, Dell lance un mouvement pour la standardisation de la virtualisation des stations de travail.

Pour la premiere fois, un constructeur choisit d'expliquer comment fonctionne la virtualisation d'une station de travail, comment cela marche avec les logiciels que tout le monde utlise, et le nombre d'utilisateurs que l'on peut mettre sur une station virtualisée. Dell définit des règles et un guide de bonnes pratiques, surtout en permettant la certification des éditeurs de logiciels indépendants.

Ce centre a pour but d'être répliqué ailleurs dans les autres sites de l'entreprise. Ce premier pas vers une standardisation pourrait donner un avantage conpétitif à Dell, pour qui la virtualisation des stations de travail est clairement un investissement d'avenir.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale