Delta Air Lines investit 60 millions de dollars dans les taxis volants de Joby Aviation

Delta Air Lines noue un partenariat avec la start-up Joby Aviation. L'objectif : proposer un service commercial de taxi volant depuis et vers les aéroports de Los Angeles et New York. Cet accord pluriannuel s'accompagne d'un investissement de 60 millions de dollars de Delta dans Joby.

Partager
Delta Air Lines investit 60 millions de dollars dans les taxis volants de Joby Aviation

Delta Air Lines mise sur les taxis volants de Joby Aviation. La compagnie aérienne a annoncé le 11 octobre 2022 réaliser un premier investissement de 60 millions de dollars dans la start-up. Investissement qui pourra atteindre jusqu'à 200 millions de dollars si différentes étapes de leur partenariat sont franchies en vue de déployer un service de taxi volant, puisque cet apport financier est réalisé dans le cadre d'un partenariat commercial et opérationnel pluriannuel et multi-marchés.

Un taxi volant pour cinq

Joby Aviation développe un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL). La start-up promet un appareil rapide, sûr, silencieux et durable pouvant accueillir jusqu'à cinq personnes. Il dispose d'une autonomie de 241 kilomètres et peut s'élancer à une vitesse de pointe de 321 km/h. L'aéronef de Joby a déjà réalisé plus de 1000 vols de test démontrant son autonomie, sa vitesse, et son profil peu bruyant.

La start-up a décroché auprès de la Federal Aviation Administration (FAA) une certification G-1 (Stage 4) Certification Basis ainsi qu'une certification Part 135 qui correspond à l'autorisation de déployer un service commercial. Toutefois, deux autres autorisations doivent être obtenues auprès de la FAA pour réellement opérer de la sorte. Il est aussi nécessaire d'obtenir un certificat Type (Type Certificate) et un certificat de Production (Production Certificate).

New York et Los Angeles

Le partenariat avec Delta vise à proposer aux clients de la compagnie aérienne un service de transport aérien entre l'aéroport et un lieu proche de leur domicile. Le lancement initial se fera à New York City et Los Angeles, deux villes où Delta est bien implantée et investit amplement. Les partenaires espèrent qu'ils parviendront à proposer le premier service commercial de taxi volant au monde, mais ils ne détaillent pas leur planning prévisionnel. Jusqu'à présent Joby a déclaré vouloir réaliser un premier déploiement commercial en 2024.

Joby opérera le service mais Delta fournira l'infrastructure au niveau des aéroports. Joby a expliqué à TechCrunch que pour les "vertiports" en ville, les partenaires vont d'abord utiliser l'infrastructure existante : il existe trois héliports à NYC et plus encore à Los Angeles. Concrètement, le but est que les clients Delta puissent réserver un trajet à bord de ces taxis volants lorsqu'ils achèteront leur billet d'avion depuis ou vers New York City et Los Angeles.

Il est même possible qu'un trajet en VTC Uber soit proposé pour rejoindre ou quitter le vertiport, puisque Joby est également proche d'Uber, dont il a racheté la filiale Uber Elevate. Les partenaires parlent d'une expérience premium avec une réservation très simple, un transit simplifié et une économie de temps.

Les compagnies aériennes suivent les taxis volants

Aucun prix concernant ce nouveau service n'est évoqué. Les partenaires ne précisent pas non plus comment ils entendent partager les revenus. Cet accord est un partenariat exclusif aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour les cinq ans suivant le lancement commercial. L'accord prévoit qu'il est possible d'étendre cette période.

Les compagnies aériennes s'intéressent de plus en plus à ces nouveaux acteurs qui pourraient venir bousculer le marché de l'aérien. United Airlines et Stellantis soutiennent Archer Aviation. Vertical Aerospace est soutenue par American Airlines, qui a précommandés 250 aéronefs, ainsi que Honeywell International. La compagnie aérienne Azul est en discussion avec Lilium, Airbus réfléchit aux usages des taxis volants avec ITA Airways.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS