Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Delta Dore veut devenir l’un des leaders de la maison connectée en Europe en 2025

Acquisition de l’allemand Rademacher, cession de sa branche Smart Building… Le Breton Delta Dore se met en ordre de marche pour atteindre ses objectifs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Delta Dore veut devenir l’un des leaders de la maison connectée en Europe en 2025
Pascal Portelli, président du directoire de Delta Dore. © Delta Dore

Président du directoire de Delta Dore depuis 2018, Pascal Portelli entend faire du groupe breton "l'un des principaux fournisseurs européens de solutions pour la maison connectée." Pour atteindre cet objectif, le groupe est en train d’opérer un changement stratégique.

Delta Dore vient d’annoncer être entré en discussion "avec un acteur stratégique du secteur" afin de céder les activités françaises et internationales de sa branche Smart Building dédiée à la gestion des énergies des bâtiments tertiaires et industriels. Cette branche, qui pourrait être cédée à la rentrée, représente actuellement 12 % du chiffre d’affaires de 145 millions d'euros généré par Delta Dore.

Car le groupe entend à présent concentrer ses efforts sur le marché du logement individuel et collectif connecté en se focalisant sur sa branche Smart Home. Contextualisant cette cession, Delta Dore évoque des "enjeux technologiques et des accès au marché fondamentalement différents" entre ses deux branches.

Le rachat de Rademacher
Pour accélérer sur le marché du logement connecté, et poursuivre son objectif d’internationalisation en Europe, Delta Dore vient d’acquérir la société allemande Rademacher. A l’image de Delta Dore implantée sur ce marché depuis 50 ans, Rademacher est présenté comme l'un des pionniers, depuis 1967, de la maison intelligente en Allemagne.

Comme sa nouvelle maison-mère qui fabrique annuellement 4,5 millions de produits en Bretagne, Rademacher dispose également d’un outil industriel en Allemagne. "La similitude de nos histoires d’entreprise et de nos ambitions est remarquable. Nos complémentarités le sont aussi : sur nos géographies, nos expertises métier, comme sur nos canaux d’accès au marché", détaille Pascal Portelli. A ce jour, Delta Dore mentionne avoir vendu 250 000 box domotiques de sa marque Tydom.

50 % du CA hors de France
A horizon 2028, Delta Dore souhaite réaliser 60 % de son chiffre d’affaires hors de France. Aujourd’hui, cette part représente 1/3 de son chiffre d’affaires avec huit filiales commerciales en Europe et en Asie. L’intégration de Rademacher permet à Delta Dore de franchir un premier palier. Le groupe réalisera près de 50 % de son chiffre d’affaires hors de France dès le 2e semestre 2021. A l’issue de ces deux opérations, Delta Dore regrouperait 850 salariés pour un chiffre d'affaires d'environ 160 millions d'euros.

Smart IoT Solutions
A noter que si Delta Dore cède sa branche Smart Building, le groupe conserve son 3è pôle d’activité : Smart IoT Solutions. Créée fin 2020, cette branche cible les professionnels de l’habitat : promoteurs et gestionnaires immobiliers, fournisseurs de services, équipementiers, constructeurs…

Le groupe entend "accompagner les industriels à chaque étape de la transformation digitale de leurs offres pour les logements." Courant 2021, Delta Dore va ouvrir son portail aux développeurs dans la démarche de mettre à disposition ses API afin de faciliter l’intégration d’équipements et de services au sein de son écosystème.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.