Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Départ Perpignan, terminus Madrid pour le train French Tech

Deux rames privatisées ont emmené, ce mardi 20 juin 2017, une délégation de start-up et de représentants d’institutions économiques des Pyrénées-Orientales et d’Occitanie à la rencontre des communautés French Tech de Barcelone et Madrid.
mis à jour le 22 juin 2017 à 21H51
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Départ Perpignan, terminus Madrid pour le train French Tech
Départ Perpignan, terminus Madrid pour le train French Tech © Compte Twitter @DevPMI

Une vingtaine de start-up ont embarqué ce mardi 20 juin 2017 en gare de Perpignan dans le "Train Objectif French Tech 2018" (#tfcpbm), mis sur pied par Pyrénées Méditerranée Invest (PMI), l’agence de développement économique de la communauté urbaine de Perpignan et de la CCI des Pyrénées-Orientales, de la région Occitanie, de trois banques et d’EDF.

L’agence de développement économique PMI veut ainsi "créer des liens" et "mettre en lumière l’innovation", mais aussi "œuvrer à l’obtention du label French Tech 2018 pour le territoire de Perpignan et son écosystème".

 

Deux rames de train aux couleurs de la French Tech

Partie à 60 personnes de Perpignan dans deux rames privatisées, la délégation a fait étape à Barcelone avant de rejoindre Madrid. La journée comprenait l’inévitable concours de pitchs, la présence autour des start-up de coachs chefs d’entreprise et représentants d’institutions, et beaucoup de networking, via la rencontre avec les communautés French Tech de Barcelone et de Madrid. Le TGV a ainsi embarqué, entre autres, au-delà des Pyrénées, les dirigeants d’entreprises numériques basées en "Catalogne Nord", comme l’agence web Nematis, Flipr, le fablab SquaregoLab, la place de marché "alternative" Gôôd, le studio de développement d’applications mobiles ISeeU, mais aussi le fondateur de la solution logistique ShippingBo de Labège, près de Toulouse.

 

Session de pitchs de start-up dans le train

 

Lors de l’étape barcelonaise à la Caixa Forum, la délégation a assisté à une présentation de la French Tech Barcelona par son directeur Christian Marion, Hervé Lafont, le co-fondateur de la plateforme de ventes privées d’hôtels de luxe Very Chic, et Pierre Roca, de l’école L’Idem ArtsVisuels, présente à Perpignan et Barcelone.

 

La liaison Barcelone-Madrid était réservée à la session de pitches - en 2 minutes chrono - devant des investisseurs, banques et institutions. Les trois lauréats ont été dévoilés lors de la soirée dans un hôtel madrilène, en présence du président de la Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d’Industrie et de l’ambassadeur de France en Espagne. Retour "libre" vers la France ce 21 juin pour les membres de la délégation...

Le Prix du Jury a été attribué à Pack Editions, de Saint-Laurent de la Salanque, qui géolocalise les commerces par balise Bluetooth et le Prix du Train à la start-up Odesy, basée au Soler, conceptrice d’objets connectés pour enfants et déjà récompensée au Startup Weekend de Perpignan en mars. Le Prix Coup de cœur va à la société barcelonaise Daysk, plateforme d’espaces de co-working, et une Mention Spéciale à la madrilène Knowlii (plateforme de connexion de voyageurs).

 

Suivez le voyage sur Twitter

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media