Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dépasser la barrière de l’orgueil et utiliser l’IA pour prendre les bonnes décisions dans le retail

Tribune Prof. Michael Feindt, ancien physicien des particules au CERN, a fondé la société Blue Yonder (société allemande qui compte environ 200 PhD/data scientists) qui applique des algorithmes inspirés de ceux utilisés au CERN à la distribution et la supply chain. Dans cette tribune, il aborde deux aspects : d’abord le fonctionnement de ces algorithmes, et ensuite comment l’humain peut soit s’y confronter, soit en tirer parti.  

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dépasser la barrière de l’orgueil et utiliser l’IA pour prendre les bonnes décisions dans le retail
Prof. Michael Feindt, ancien physicien des particules au CERN et fondateur de Blue Yonder

Le monde de la distribution se fissure. D’un côté, il y a un mélange de fierté humaine et de méfiance vis-à-vis des technologies ; de l’autre, l’intelligence artificielle (IA) et le machine learning (ML) ont déjà choisi qui allait gagner. Les technologies IA et ML prennent des décisions. Il s'agit de décisions fondées sur des données qui atteignent un niveau de certitude inaccessible aux humains. Peu importe l'ancienneté ou le caractère traditionnel du secteur, l'expérience de l’expert humain ou la constance des opérations de l’entreprise, les distributeurs qui décident de ne pas s’approprier cette technologie manqueront toujours des opportunités.

Nous avons vu d'innombrables exemples d'entreprises à genoux, en proie à des problèmes divers, qui ont mis en œuvre et utilisé l'IA pour se relever et conquérir des parts de marché. Le fait de baser l’ensemble de ses décisions sur les données fait maintenant la différence entre le succès et l'échec. Et s'il est compréhensible que laisser des machines prendre des décisions à notre place soit un obstacle psychologique pour beaucoup de personnes, il est indispensable pour les entreprises de garder un avantage concurrentiel. Il y a une différence énorme entre la façon dont les experts en IA et les distributeurs examinent les données sur les ventes, et il est temps pour ces derniers d'apprendre des premiers.


Le potentiel de l'automatisation pilotée par les données

Les mathématiques sont à la base de toutes les études de marché et analyses statistiques que la distribution a déjà intégrées dans ses modèles. Des décisions scientifiques et statistiques détaillées ont eu raison de la fierté des opérateurs, mais permettre aux technologies d'exécuter les algorithmes nécessaires pour générer ces statistiques et prendre ces décisions reste controversé.

En tant que fondateur de Blue Yonder – qui a été racheté par JDA – et ancien scientifique au CERN, je vois de mes propres yeux comment le ML et l’IA peuvent soutenir les distributeurs et la supply chain. Cela s'explique principalement par l'ampleur de la concurrence dans ce domaine et par les faibles marges pour lesquelles les distributeurs sont en concurrence.

L'offre de probabilités

L’avantage concurrentiel est avant tout une question de prédiction. On ne peut pas prévoir toutes les évolutions concernant les préférences des consommateurs et les niveaux de ventes, mais on peut faire des prédictions en termes de distributions de probabilités, ce qui permet aussi de quantifier le degré de certitude quant à cette prévision. Et ces prédictions mènent à des décisions importantes. Cependant, avec l'incertitude qui découle de l'analyse humaine, il est impossible de quantifier certains aspects qui sont essentiels à la réussite des opérations d'un distributeur.

Disons qu'une chaîne de supermarchés doive prendre 20 millions de décisions chaque jour. Ces décisions portent sur le prix de tout ce qui se trouve dans ses magasins, les inventaires, les promotions, les impacts saisonniers, les tendances de consommation, etc. Il y a de nombreuses nuances à prendre en compte, et lorsque les humains font des prédictions relatives à ces paramètres, ils se basent sur la notion de possibilités, avec très peu de données. L'IA transforme ces possibilités en probabilités !

La probabilité de la quantité vendue de chaque produit, donc la probabilité du niveau de stock dont le distributeur a besoin, indique le prix à fixer et le nombre d’unités à avoir en rayons. L'élimination de l'incertitude est primordiale. De plus, l’IA est flexible et s’adapte à chaque entreprise pour surveiller les courbes de tendances et les structures de coûts.

Pour que la fierté ne soit plus un obstacle à la performance

Les distributeurs qui veulent intégrer des nouvelles technologies permettant de prendre des décisions basées sur les données peuvent fluidifier le processus en interne en faisant attention à ces trois aspects :

  • Gagner la confiance : expliquer aux collaborateurs comment l’IA et le ML peuvent renforcer la stratégie plutôt que la remplacer.
  • Apporter des preuves : partager des exemples d'autres entreprises qui tirent parti de l’IA et du ML, main dans la main avec leurs employés pour une approche axée sur les données.
  • Éliminer les approximations : si la confiance et les preuves ne suffisent pas, il faut montrer aux équipes à quel point les résultats peuvent être améliorés rapidement lorsque les décisions ne sont plus prises à l’instinct. Qui veut prendre 20 millions de décisions par jour ? Aucun distributeur que je connaisse.


Décider de votre avenir

Le secteur de la distribution est dominé par l'incertitude. La bataille entre le commerce physique et électronique n’offre pas le droit à l’erreur, et les avantages apportés par les technologies sont essentiels. Les réapprovisionnements automatiques, l’optimisation de la tarification des produits au bon endroit au bon moment, les tendances saisonnières et les tendances de consommation sont autant de facteurs qui peuvent faire la différence entre réaliser un profit ou non. Et l'IA rend ces aspects non seulement gérables, mais en fait très prévisibles.

Retirer l’humain de l’équation semble impersonnel voire inhumain. Mais c’est en réalité un choix qui découle de la prise de conscience qu'il existe des outils technologiques pour rendre la vie des humains plus facile et les entreprises plus efficaces.

La meilleure chose que les distributeurs puissent faire à ce stade est d’avoir 20 millions de décisions en moins à prendre chaque jour. La décision d'adopter l’IA et de supprimer les jugements humains exigera de certains décisionnaires qu'ils ravalent leur fierté, ce qui pourrait décider de l'avenir de leur entreprise.


Par Michael Feindt, Fondateur de Blue Yonder – une société JDA
 

Les avis d'experts sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la responsabilité de la rédaction de L'Usine Digitale. 

 

  Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant


 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale