Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des APK aux AAB, pourquoi Google change le format de fichiers des applications du Play Store

Vu ailleurs Google a annoncé que les Android App Bundle (AAB) vont venir remplacer les APK. Ce nouveau format de fichiers, obligatoire pour les nouvelles applications en août, sera uniquement disponible pour les applications du Google Play Store. Une différenciation forcée avec la version open source d'Android qui se révèle très contraignante pour les autres magasins d'applications, qui pourraient voir fondre le nombre d'applications compatibles avec leur boutique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des APK aux AAB, pourquoi Google change le format de fichiers des applications du Play Store
Des APK aux AAB, pourquoi Google change le format de fichiers des applications du Play Store © Obi Onyeador/Unsplash

Google a décidé de remplacer les fichiers Android application package (APK) par les Android App Bundle (AAB). Ce nouveau format entrera en vigueur en août 2021 et sera obligatoire pour les nouvelles applications entrant sur le Play Store. Pour les autres, les développeurs pourront choisir de passer sur ce nouveau format de fichiers ou conserver les APK... pour l'instant.

Un format plus léger
Les APK ont longtemps été le format standard pour les applications et les jeux sur Android, comme le relate Slash Gear. Ils sont conçus pour regrouper tout ce dont une application a besoin pour être installée sur un appareil, du code aux éléments tels que les images et les sons. Mais au fur et à mesure que l'écosystème Android a grandi, le nombre de choses devant être comprises dans un APK pour qu'il fonctionne a également augmenté. Ce format de fichiers ne s'est pas très bien adapté à la croissance d'Android et Google a dû trouver des astuces pour les applications très volumineuses, notamment les jeux.

Cette solution de contournement s'est présentée sous la forme d'OBB (un fichier d'extension .obb contient des données non stockées dans le fichier initial de l'application) qui doivent être téléchargés avant même de pouvoir commencer à jouer à un jeu ou à utiliser l'application. Une solution peu pratique, notamment pour les utilisateurs, et que les ABB permettront d'éviter. Grâce entre autres à un meilleur système de compression, les fichiers ABB seront en moyenne 15% plus légers, selon Google. Pour les utilisateurs cela signifie un temps de téléchargement plus rapide.

Les ABB permettent aussi une nouvelle fonctionnalité "Play Feature Delivery", non possible avec les APK. L'idée est que l'utilisateur puisse commencer à utiliser l'application juste quelques secondes après l'avoir installée, décalant le téléchargement des autres paquets à plus tard.

Un format plus sécurisé
Les AAB demandent à ce que les applications ne soient pas plus grandes que 150 MB. Pour celles nécessitant plus de 150 MB, les App Bundles introduisent une nouvelle fonctionnalité, baptisée Play Asset Delivery (PAD). En utilisant notamment un meilleur système de compression des données, le système PAD promet des téléchargements plus rapides pour les éléments non codés. Il est même possible que le téléchargement puisse se faire lorsque l'utilisateur joue déjà au jeu, ajoute Slash Gear.

Les mises à jour ultérieures pourront également être plus petites car les PAD ne contiendront pas tous les nouveaux éléments, mais seulement ce qui change entre les différentes versions. Enfin, les PAD semblent également plus sécurisés puisqu'ils sont stockés et téléchargés depuis Google Play Store.

Plus de contraintes pour les développeurs ?
Toutefois, ces nouvelles fonctionnalités seront uniquement disponible sur Google Play Store. Contrairement aux APK, les AAB ne peuvent pas être distribués en dehors du Play Store. Cela signifie que les développeurs passant des APK aux ABB ne pourront pas fournir cette application sur d'autres magasins d'applications que le Play Store, sauf en multipliant les versions. Ils devront alors développer en parallèle leur application pour qu'elle soit accessible sur l'App Store (Apple), sur le Play Store et éventuellement d'autres magasins d'applications accessibles sur Android.

Au-delà de l'amélioration des performances et du renforcement de la sécurité, ce changement de format permet donc à Google d'assoir l'hégémonie de son magasin d'applications sur les appareils Android et achève un peu plus l'illusion d'un écosystème libre et ouvert. Ce changement intervient de plus alors que Microsoft vient d'annoncer la comptabilité de Windows 11 avec les APK afin de faire tourner les applications Android sur les ordinateurs sous Windows.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.