Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des chercheurs américains mettent au point un patch d'insuline intelligent pour les diabétiques

Vu ailleurs Des bioingénieurs américains d'UCLA ont conçu un patch adhésif capable d'administrer la juste dose d'insuline en calculant au préalable le taux de glucose dans le sang de l'utilisateur grâce à des micro-aiguilles. Les premiers tests menés sur des animaux sont une réussite et représentent un espoir pour les personnes diabétiques qui verront leur quotidien considérablement simplifié.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des chercheurs américains mettent au point un patch d'insuline intelligent pour les diabétiques
Des chercheurs américains mettent au point un patch d'insuline intelligent pour les diabétiques © Unsplash/Reproductive Health Supplies Coalition

Et si un simple patch suffisait pour changer le quotidien des personnes diabétiques ? C'est en tout cas sur cette idée que travaille une équipe de bioingénieurs de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Les scientifiques ont mis au point un patch adhésif "intelligent" capable d'administrer la juste dose d'insuline en calculant au préalable le taux de glucose dans le sang de l'utilisateur. Le dispositif est destiné à fonctionner 24 heures avant de devoir être remplacé. Leurs travaux ont été publiés le 3 février 2020 dans la revue Nature Biomedical Engineering. Pour l'instant, les tests ont été effectués sur des souris et des porcs.

 

Reproduire la fonction du pancréas

"Ce patch intelligent élimine le besoin de vérifier constamment sa glycémie puis d'injecter de l'insuline si et quand c'est nécessaire", se félicite Zhen Gu , professeur de bio-ingénierie à la UCLA Samueli School of Engineering et principal auteur de l'étude. En fait, ce dispositif reproduit "la fonction régulatrice du pancréas". En effet, l'insuline est une hormone produite naturellement par cet organe. Il aide le corps à réguler le glucose, source d'énergie indispensable. Le diabète survient alors lorsque le corps d'une personne ne produit pas naturellement d'insuline ou ne l'utilise pas efficacement.

 

Le traitement du diabète n'a pas beaucoup changé malgré les progrès de la médecine. Dans la grande majorité des cas, les personnes atteintes prélèvent leur sang à l'aide d'un appareil qui mesure les niveaux de glucose. Puis elles s'auto-administrent une dose d'insuline, la plupart du temps, via un stylo. Ce procédé a un risque majeur : la surdose qui provoque de l'hypoglycémie entraînant des convulsions, un coma, voire la mort. Pour les chercheurs américains, l'un des avantages de ce patch est justement sa capacité à délivrer la juste dose via des micro-aiguilles d'un millimètre de long.

 

 

Le patch est efficace sur les porcs

Ces micro-aiguilles sont fabriquées avec un polymère capteur de glucose qui est encapsulé avec de l'insuline. Une fois appliquées sur la peau, elles pénètrent sous la peau et peuvent détecter le taux de glycémie. Si le taux de glucose augmente, le polymère est déclenché pour libérer l'insuline. Les premiers tests ont montré que ce patch est efficace sur les porcs atteints de diabète de type 1 pendant environ 20 heures.

 

La technologie a été retenue dans la programme de technologie émergente de la Food and Drug Administration (FDA) qui fournit une assistance aux entreprises pendant le processus de réglementation. Les chercheurs demandent désormais l'approbation de l'autorité pour mener des essais cliniques chez l'Homme. En effet, "s'il s'avérait sûr et efficace dans les essais sur l'Homme, ce patch révolutionnerait l'expérience des patients en matière de soin du diabète", s'est projeté le Docteur John Buse, directeur du Diabetes Center et du Translational and Clinical Sciences Institute de l'Université de Caroline du Nord à Chapel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media