Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des chercheurs cartographient le corps humain en 3D pour mieux comprendre les interactions entre les cellules

Cartographier 37 200 milliards de cellules en 3D. Voici le projet ambitieux du groupe de chercheurs qui espère mieux comprendre les interactions entre les différentes cellules du corps humain par ce biais. Ces scientifiques viennent de publier une nouvelle salve de données sur sept organes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des chercheurs cartographient le corps humain en 3D pour mieux comprendre les interactions entre les cellules
Des chercheurs cartographient le corps humain en 3D pour mieux comprendre les interactions entre les cellules © National Cancer Institute/Unsplash

Un consortium de chercheurs issu de 50 instituts américains et européens a développé une plateforme pour cartographier les 37 200 milliards de cellules du corps humain.

Ce travail très fastidieux commence à porter ses fruits : le "Human BioMolecular Atlas Program" (HuBMAP) vient de publier les données anatomiques détaillées en 3D et les séquences génétiques de tissus sains provenant de sept organes (cœur, reins, gros intestin, ganglions lymphatiques, intestin grêle, rate, thymus).

Une première salve de données avait été rendue publique en avril 2018. Elle portait sur 530 000 cellules immunitaires issues du sang du cordon ombilical de nouveau-nés et de la moelle osseuse d’adultes.

La contribution volontaire des chercheurs
La plateforme repose sur la contribution volontaire de différents chercheurs qui publient régulièrement des sets de données sur les cellules présentes dans une partie du corps. Ces données sont accessibles gratuitement. Pour faciliter leur réutilisation, la plateforme propose un moteur de recherche reposant sur la sélection d'un ou de plusieurs critères tels que le sexe, le type d'échantillon et d'organe, l'indice de masse corporelle (IMC)...

L'objectif final est la création d'un atlas 3D d'un corps humain adulte qui contient le maximum d'informations sur les interactions entre les différentes cellules. Cette future carte est loin d'être terminée. Pour rappel, le corps humain adulte possède entre 71 et 75 organes.

 


Des applications très concrètes
Au-delà de l'aspect purement scientifique, cette future carte a de nombreux intérêts en pratique. Un chirurgien pourra l'utiliser pour montrer à ses patients le fonctionnement des processus pathologiques et le déroulement des interventions chirurgicales. Un développeur pourra s'en servir pour créer des logiciels médicaux spécialisés dans une pathologie. HuBMAP représente également un outil précieux pour les fabricants de médicaments qui pourront mieux simuler comment l'organisme se comporte face à une molécule en cours de test. 

La modélisation du corps humain intéresse de nombreux chercheurs. Des scientifiques de l'Université Thomas Jefferson ont créé une carte en 3D des neurones du cœur d'un rat mâle. L'objectif est de mieux comprendre les différentes maladies cardiaques. Ils ont ainsi pu voir la répartition précise des neurones par rapport aux structures anatomiques de l'organe et ont même découvert de nouveaux types de neuromodulateurs.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media