Des chercheurs intègrent des capteurs dans un T-shirt pour mesurer les signes vitaux

Des scientifiques du MIT ont fabriqué des capteurs électroniques intégrables dans n'importe quel vêtement pour mesurer les signes vitaux (température, respiration et fréquence cardiaque). Ils ont conçu un T-shirt doté d'une trentaine de capteurs installés à des endroits stratégiques sur le haut du corps. Santé, spatial, sport… les cas d'usages sont nombreux.

 

Partager
Des chercheurs intègrent des capteurs dans un T-shirt pour mesurer les signes vitaux

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé une technique pour intégrer des capteurs électroniques dans du tissu ultra-extensible qui mesurent les signes vitaux d'une personne comme la température, la respiration et la fréquence cardiaque. Les travaux ont été publié le 23 avril 2020 dans la revue scientifique npj Flexible Electronics.

Intégrables dans n'importe quel vêtement
Les capteurs ont la particularité d'être lavables en machine, ce qui facilite grandement leur utilisation et peuvent être intégrés dans n'importe quel vêtement. Ils se présentent sous la forme de longues bandes flexibles recouvertes par une résine époxy (durcisseur). Ces bandes sont tissées en canaux étroits dans le tissu choisi. Ces canaux ont de petites ouvertures qui permettent aux capteurs d'être exposés à la peau.

Pour tester leur découverte, les scientifiques ont conçu un prototype baptisé "E-TeCS" qui se présente sous la forme d'un T-shirt à manche longue très près du corps. Le vêtement est composé d'un mélange de polyester pour ses propriétés d'évacuation de l'humidité tout en conservant la chaleur. 30 capteurs ont été installés à des endroits stratégiques pour pouvoir mesurer les données physiologiques concernées. Ils sont reliés à un smartphone qui enregistre et stocke les informations médicales. "De l'extérieur, cela ressemble à un T-shirt normal, mais de l'intérieur, vous pouvez voir les parties électroniques qui touchent votre peau", explique la physicienne Canan Dagdeviren, une des auteurs de l'étude.



De nombreuses applications
Ce n'est pas étonnant si cette recherche a été en partie financée par le MIT Media Lab Space Exploration Initiative et la NASA. En effet, ces capteurs ont de multiples applications : la santé, le sport... et l'exploration spatiale… "Vous n'avez pas besoin d'aller chez le médecin ou de faire un appel vidéo, explique la professeure Canan Dagdeviren et poursuit grâce à ce type de collecte de données, je pense que les médecins peuvent faire de meilleures évaluations et mieux aider leurs patients".

La crise sanitaire actuelle provoquée par la pandémie de Covid-19 illustre de nouveaux besoins que pourraient remplir ces capteurs intégrables. Pour éviter au personnel soignant d'être trop exposé au virus, les malades pourraient porter des vêtements capables de mesures les signaux vitaux.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS