Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des chercheurs ont mis au point un bracelet qui brouille les enregistrements des enceintes connectées

Vu ailleurs Vidéo Qu'il s'agisse d'enceintes connectées ou de smartphones, les micros sont devenus omniprésents dans notre quotidien. Des chercheurs de l'Université de Chicago ont mis au point un bracelet qui brouille de potentiels enregistrements sonores à l'aide d'ultrasons.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des chercheurs ont mis au point un bracelet qui brouille les enregistrements des enceintes connectées
Des chercheurs ont mis au point un bracelet qui brouille les enregistrements des enceintes connectées © Youtube - HCI lab UChicago

Des ingénieurs de l'Université de Chicago travaillent sur un bracelet rendant les enregistrements audio alentours complètement inaudibles. A l'heure où les objets connectés sont de plus en plus équipés de micros, sans parler des smartphones, smartwatchs ou autres, cette solution a de quoi séduire.

 

24 haut-parleurs

Ce bracelet, dont l'esthétique n'est pas le principal atout, est équipé de 24 haut-parleurs qui diffusent des ultrasons sur les bandes de fréquence de 24 à 26 kHz, selon le New York Times. Ces ultrasons sont inaudibles pour la très grande majorité des personnes, à l'exception de certains enfants ou des chiens. Toutefois, ils rendent les enregistrements sonores des microphones alentours complètement inaudibles.

 

Les haut-parleurs sont implantés tout autour du bracelet, ce qui permet de diffuser des ultrasons dans toutes les directions et de limiter les zones non couvertes. Un phénomène accentué lorsque le porteur du bracelet bouge son bras, expliquent les chercheurs. Il ne coûterait qu'une vingtaine de dollars à mettre au point, mais n'est encore qu'à l'état de prototype.

 

 

La mise sur le marché n'est pas du tout garantie

Les chercheurs communiquent sur les premiers tests réalisés et disent avoir reçu l'intérêt d'investisseurs, mais rien ne garantit que ce bracelet soit jamais industrialisé. Notamment parce qu'il perturberait tous les usages légitimes d'appareils équipés de micros, y compris un simple appel téléphonique, mais aussi car les systèmes d'aide auditive.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media