Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des données de Tesla, SpaceX, Boeing et Lockheed volées dans une cyberattaque contre un sous-traitant

Vu ailleurs Hack of the week Une cyberattaque contre Visser Precision, fabricant de pièces détachées pour l’automobile et l’aéronautique, a conduit à des fuites de données impactant notamment Tesla, SpaceX, Boeing et Lockheed Martin, tous clients de la société.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des données de Tesla, SpaceX, Boeing et Lockheed volées dans une cyberattaque contre un sous-traitant
Des données de Tesla, SpaceX, Boeing et Lockheed volées dans une cyberattaque contre un sous-traitant © Tesla

La société américaine Visser Precision a été confrontée à une cyberattaque de type ransomware, selon une information publiée par TechCrunch le 2 mars. Si cette entreprise basée à Denver est relativement peu connue en Europe, plusieurs de ses clients, dont les données sont concernées par l’attaque, le sont davantage. Tesla et SpaceX se fournissent en effet chez ce fabricant de pièces détachées de haute précision pour l’automobile et l’aéronautique. Autres victimes tout aussi renommées : Boeing et Lockheed Martin, deux titans américains des secteurs de l'aéronautique et de la défense. Les sociétés n’ont pour le moment pas souhaité réagir.

 

Un nouveau type de ransomware

Les documents volés concerneraient des accords confidentialité entre Visser et Tesla et SpaceX. Un autre fichier, interprété comme le schéma incomplet d’une antenne de missile et appartenant à Lockheed Martin, figureraient parmi les documents volés. Selon des chercheurs en sécurité cités par TechCrunch, l’attaque aurait été causée par le rançongiciel DoppelPaymer, un nouveau type de logiciel malveillant qui chiffre les fichiers mais les exfiltre aussi, pour ensuite menacer la victime de les publier si elle ne paie pas la rançon demandée.

 

Les fichiers demeurent par ailleurs inutilisables tant que la rançon en bitcoins n’est pas versée aux attaquants. Une partie des fichiers est mise à disposition via un lien de téléchargement. Particularité de ce rançongiciel : la société qui en est victime d’un vol de données n’est pas immédiatement avertie du contenu précis des fichiers volés, ceux-ci étant rendus publics si elle refuse de payer. Actif depuis 2019, DoppelPaymer a été mis en cause dans des cyberattaques similaires contre le gouvernement chilien et contre Pemex, la compagnie pétrolière publique mexicaine. Visser Precision a précisé qu’elle "poursuivait une enquête approfondie sur l’attaque et que les affaires fonctionnent normalement".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media