Des données sensibles sur les attentats de Charlie Hebdo ont été volées par des cybercriminels

Le cabinet d'avocats qui a pour client l'une des parties civiles dans le dossier de l'attentat de Charlie Hebdo a été victime d'un ransomware l'été 2021. Plusieurs dossiers ont été dérobés par les hackers qui les ont ensuite publiés sur Internet. C'est le groupe Everest qui serait aux commandes. 

Partager
Des données sensibles sur les attentats de Charlie Hebdo ont été volées par des cybercriminels

Des hackers, regroupés sous le nom de groupe "Everest", ont réussi à dérober des documents liés au dossier d'instruction de l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, révèle Franceinfo dans un article publié le 23 novembre 2021 citant des sources concordantes. Ils en ont publié certains sur des forums, dont au moins une photographie de la scène de crime avant d'être récemment supprimée.

Dans les détails, six dossiers, soit près de 2Go, sont actuellement diffusés par les pirates sur un site basé en Ukraine, d'après Zataz, un blog spécialisé dans la cybersécurité.

La cyberattaque remonte à l'été 2021
Ce vol de données est issu d'une attaque par ransomware dont a été victime un cabinet d'avocats spécialisé en réparation des dommages corporels, dont l'un des clients est une des parties civiles dans le dossier Charlie Hebdo. Les faits remontent à l'été 2021, d'après Franceinfo, mais n'ont jamais fait l'objet d'une communication.

Une rançon de 50 000 euros a d'abord été réclamée puis son montant a été augmenté en raison de la nature sensible des informations volées. Le média ne précise pas si la somme a été finalement réglée par le cabinet basé à Paris, Lyon, Bordeaux et Lille.

Un premier hacker arrêté
Une enquête a été ouverte et confiée à la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité et à la police judiciaire de Lyon. Les investigations ont été fructueuses puisqu'un hacker a été arrêté en novembre 2021. Il est accusé d'avoir joué le rôle d'intermédiaire entre les hackers et le cabinet d'avocats. La procédure se poursuit pour faire toute à la lumière sur cet incident de sécurité.

Le groupe criminel Everest est connu pour avoir pris pour cible en France le groupe Confiance Immobilier, Precredit ou encore Xefi. Il est également accusé d'avoir volé puis mis en vente des données de la police brésilienne. Le ministère de l’économie et des finances du Pérou ferait également partie de ses victimes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS