Des élus de New York demandent à Google de limiter les "tournez à gauche" dans Maps

Deux élus du conseil municipal de New York, qui veulent réduire le nombre d'accidents impliquant des piétons, ont écrit à Google pour lui demander d'inclure de nouvelles options de navigation plus sûres dans son logiciel de cartographie Maps.

Partager
Des élus de New York demandent à Google de limiter les

Le numérique, allié de la sécurité routière ? Les villes commencent en tout cas à prendre conscience du pouvoir des logiciels de cartographie, qui ont autant d'effet sur le comportement des automobilistes que les aménagements urbains. En guidant les automobilistes plus efficacement, peut-on éviter des accidents ?

C'est ce que pensent les deux élus du conseil municipal de New York qui ont envoyé une missive aux dirigeants de Google. Les conseillers municipaux, membres de la commission des transports, aimeraient que le géant américain s'engage à introduire de nouvelles options dans son logiciel de cartographie Maps, dans une optique de prévention des collisions.

proscrire les virages à gauche

Première proposition : permettre aux automobilistes, lorsqu'ils lancent une recherche d'itinéraire, de demander que le trajet comprenne le moins de virages à gauche possible. Tourner à gauche impose, dans une voie à double sens, de traverser la voie opposée, avant d'arriver sur un passage piéton, souvent dans de mauvaises conditions de visibilité. Les voitures modernes ont des montants imposants, occasionnant de nombreux angles morts, et les conducteurs sont confrontés à une multitude d'informations à analyser.

"Un quart des accidents impliquant des piétons sont la conséquence de virages à gauche, et ce taux est encore plus important à New York", insistent les deux signataires, Brad Lander et Ydanis Rodriguez. Les constructeurs auto sont bien conscients du problème et tentent d'imaginer des dispositifs innovants pour signaler la présence de piétons dans l'angle mort.

Pour les deux élus, éliminer les "tourne à gauche" au maximum permettrait aussi de gagner du temps : ils citent d'ailleurs l'exemple du transporteur UPS qui a réduit ses temps de livraison en éliminant les virages à gauche.

"stay on truck roads"

Les conseillers proposent aussi une option permettant aux conducteurs de poids lourds de s'assurer qu'ils "restent sur des routes pour poids lourds" et évitent les zones résidentielles. Ce type d'option est déjà disponible sur des GPS spécialisés mais pas sur Google Maps, qui est pourtant adopté par de nombreux professionnels car gratuit et mis à jour régulièrement.

Toutes ces fonctions pourraient être ajoutées sur l'écran de recherche, aux côtés des autres options proposées par Google Maps comme "éviter les autoroutes", "éviter les péages" et "éviter les ferries". Vont-ils alimenter la boite à idées de Google ou finir dans un carton ? Pour Google, la solution ultime aux problèmes de sécurité routière a un nom : Google Car, sa voiture autonome bardée de capteurs, plus fiable qu'un conducteur humain selon le géant de Mountain View.

Découvrez la lettre envoyée à Google par les conseilllers Lander et Rodriguez :

Letter to Google From CMs Lander and Rodriguez

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS