Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des images dérobées révèlent des changements majeurs pour le prochain Oculus Quest

Vu ailleurs Plusieurs images du prochain Oculus Quest ont fuité sur Internet. Elles témoignent de plusieurs changements majeurs sur le design de l'appareil, bien qu'il reste dans la lignée de son prédécesseur. Les lentilles et les écrans pourraient notamment avoir changés, et le système d'attache a été complètement revu. L'ergonomie des contrôleurs a aussi été affinée. Reste la question de la puce qui fera tourner l'appareil, dont on ne sait encore rien et dont le choix se répercutera sur le prix du casque.
mis à jour le 28 juillet 2020 à 17H30
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des images dérobées révèlent des changements majeurs pour le prochain Oculus Quest
Des images dérobées révèlent des changements majeurs pour le prochain Oculus Quest

Plusieurs images du prochain Oculus Quest sont apparues mercredi 22 juillet sur Twitter, publiées par l'incorrigible leaker WalkingCat ainsi que par un développeur anonyme. On y voit plusieurs changements notables sur l'appareil, à commencer par l'abandon du revêtement en tissu au profit d'une coque toute en plastique blanc.

Le système d'attache du casque de réalité virtuelle a aussi été modifié en profondeur. Il n'y a plus de velcros pour l'ajuster sur les côtés et l'arrière ne forme plus un espace triangulaire, la sangle du dessus s'attachant à la perpendiculaire. On peut imaginer que pour les côtés c'est l'élasticité du matériau qui assurera le maintien sur le visage. Les caméras de tracking semblent ne pas avoir changées, mais le port USB C a été déplacé sur le corps de l'appareil et plus sa façade.

Une transition vers un unique écran LCD ?
On note surtout l'absence du bouton de réglage de l'écart interpupillaire (IPD), traditionnellement situé sous l'appareil. Le supprimer permet de remplacer les deux écrans OLED de l'appareil par un unique écran LCD, et donc de réduire significativement les coûts de fabrication du casque. C'est déjà le choix qu'avait fait Facebook pour l'Oculus Rift S. La contrepartie est qu'en n'ayant pas de réglage de l'IPD, une partie de la population (dont l'écart entre les yeux dévie de la norme) peut être sujette à une fatigue occulaire en utilisant le casque.
 


Facebook semble avoir fait un autre choix ici. Si rien n'est encore confirmé, une image montrant le chiffre "2" laisse à penser qu'il a été omis au profit d'un système de réglage par positions. On peut supposer qu'elles seront au nombre de trois et permettront d'accommoder une majorité d'utilisateurs, par exemple de cette manière : 1 pour les petits écarts (56 to 60 mm), 2 pour la moyenne (61 to 65 mm), 3 pour les écarts plus grands (66 to 70 mm). Bien que moins précis, ce système aurait pour avantage d'être plus simple à comprendre et à retenir pour l'utilisateur moyen. Et comme seules les lentilles sont déplacées, il peut être utilisé avec un seul écran.

On ne sait encore rien sur l'écran en lui-même, mais il est probablement qu'il bénéficiera d'une résolution un peu plus élevée et surtout que sa fréquence de rafraîchissement sera revue à la hausse, passant de 72 Hz à 90 Hz ou plus.
 


Des contrôleurs plus proches des Touch de première génération
On peut aussi discerner sur la photo que l'ergonomie des contrôleurs a été légèrement revue et est plus proche des Oculus Touch d'origine que de ceux du premier Quest. Des changements subtils mais qui pourraient augmenter le confort d'utilisation. Dernier détail : le système de double ports audio 3.5 mm a visiblement été abandonné. Seul un port est visible sur le casque. Une décision regrettable, car le fait d'avoir des écouteurs raccordés individuellement permet d'éviter que le câble pendouille et gêne l'utilisateur. Les haut-parleurs intégrés au casque restent cependant de la partie, et le design des branches du casque semble indiqué qu'ils ont été améliorés.



Quel processeur ?
Début mai, Bloomberg avait révélé que plusieurs modèles étaient en développement pour faire suite au Quest. Certains plus haut de gamme et d'autres moins. La voie choisie par Facebook dans le cas présent semble être celle d'un produit plus abordable mais aussi surtout plus simple à fabriquer. L'entreprise rencontre en effet des difficultés pour répondre à la demande depuis l'année dernière. Une information récente du Nikkei Asian Review indique que la production de ce nouveau casque s'apprête à démarrer. Autre aspect très important : le poids du casque, qui diminuerait aussi avec cette nouvelle mouture.

Plusieurs questions restent en suspend, notamment concernant la puce qui fournira la puissance de calcul de l'appareil. L'Oculus Quest actuel utilise un Snapdragon 835, qui date de 2017. Il ne serait pas surprenant qu'un nouveau modèle le remplace par un System-on-Chip plus récent (et puissant), cependant le Snapdragon XR2 ne s'inscrit pas dans une logique de réduction des coûts. Il s'agira donc peut-être d'un produit intermédiaire, comme le Snapdragon 845 ou 855. A moins que Facebook n'ait réussi à équilibrer son budget de manière à compenser un SoC haut de gamme par des économies ailleurs (notamment sur les écrans).

Il faudra attendre l'annonce officielle du produit pour en avoir le cœur net, dont la date a aussi fuité : le 15 septembre. Elle se fera à l'occasion de la conférence Oculus Connect, qui se déroulera cette année uniquement en ligne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media