Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des Led injectables dans le cerveau

Avec un système optoélectronique de la taille et de la forme d’une aiguille, des chercheurs américains ont réussi à stimuler et mesurer, à l’échelle des cellules, l’activité du cerveau d’une souris. Le tout sans empêcher l’animal de vaquer à ses occupations. Une nouvelle technologie pour étudier le fonctionnement des neurones, avec des applications potentielles dans la recherche sur les maladies neurologiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des Led injectables dans le cerveau
Des Led injectables dans le cerveau

Stimuler et mesurer l’activité des neurones quasiment un par un : c’est ce que permet le dispositif optoélectronique injectable mis au point par les chercheurs de l’université de l’Illinois. Sur un support d’environ 200 microns de large et 1 millimètre de long, ils ont empilé des électrodes, des photo détecteurs, quatre micro-diodes électroluminescentes (Led), et un capteur de température. L’ensemble, qui a la forme d’une microaiguille pouvant être insérée facilement dans un tissu, est alimenté sans fil par un module radiofréquence. Avec ce système, les chercheurs ont pu tester et observer l’activité de zones cérébrales internes très précises sur des souris, qui restaient entièrement libres de leurs mouvements.

Le nouveau dispositif présente l’avantage de pouvoir pénétrer à l’intérieur des tissus, et se distingue des systèmes à base d’électrodes ou de fibres optiques implantées parce qu’il est sans fil. Le laboratoire de l’université d’Illinois à Urbana-Champaign a mis en œuvre son savoir-faire dans la réalisation de circuits électroniques souples et implantables. Plusieurs couches sont empilées sur la microaiguille d’injection (qui se dissout dans les tissus) : l’électrode en platine, une photodiode en silicium, les quatre Led en nitrure de gallium, et une résistance de platine qui joue le rôle de capteur de température (et peut aussi chauffer). Ce type de dispositif optoélectronique injectable pourrait être adapté à l’étude d’autres organes.

Thierry Lucas

Voir la vidéo sur le site de l'université de l'Illinois

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale