Deutsche Bank se tourne vers Nvidia pour déployer des technologies d'intelligence artificielle

Deutsche Bank et Nvidia nouent un partenariat afin de favoriser l'usage de technologies d'intelligence artificielle par la banque allemande. Cette dernière souhaite améliorer son système de gestion des risques, ses outils d'extraction d'informations essentielles à partir de données non structurées et permettre la création d'avatars pour favoriser les expériences immersives.

Partager
Deutsche Bank se tourne vers Nvidia pour déployer des technologies d'intelligence artificielle

Deutsche Bank se tourne vers Nvidia pour renforcer ses compétences dans le domaine de l'intelligence artificielle. Les deux entreprises ont annoncé nouer un partenariat le 7 décembre 2022 qui vise à aider Deutsche Bank à utiliser plus largement des outils d'intelligence artificielle, et plus particulièrement d'apprentissage automatique, dans le secteur des services financiers. Ce partenariat fait suite à des mois de tests durant lesquels les entreprises ont exploré les cas d'utilisation pouvant soutenir les ambitions stratégiques de la banque à l'horizon 2025.

Réalisation de calculs intensifs la journée

L'objectif de ce partenariat : moderniser la façon dont les services financiers sont gérés et fournis par la Deutsche Bank. Concrètement les équipes de la banque allemande vont utiliser le logiciel Nvidia AI Enterprise. Elles pourront ainsi "créer et exécuter des flux de travail d'IA n'importe où, y compris dans ses centres de données hébergés sur site et sur Google Cloud" qui est le fournisseur cloud de la banque. Les partenaires se concentrent sur trois premiers cas d'usages.

Dans un premier temps, la Deutsche Bank veut améliorer la gestion des risques en permettant la réalisation de calculs pendant la journée et non plus uniquement la nuit. "La découverte des prix, l'évaluation des risques et le backtesting des modèles requièrent des calculs intensifs sur des fermes de serveurs massifs traditionnels pilotés par des CPU", expliquent les partenaires. Grâce aux technologies de calcul accéléré de Nvidia, ces derniers pourront être réalisés la journée pour des résultats plus précis en temps réel.

Utilisation des "transformers"

Un autre cas d'usage intéressant concerne l'extraction d'informations essentielles à partir de données non structurées. "Les grands modèles linguistiques existants ne sont pas performants sur les textes financiers", constatent les partenaires. Ils souhaitent donc travailler à partir des "transformers" qui sont des réseaux neuronaux qui contextualisent les données. Grâce à ces outils, il est possible de générer du texte, des traductions et de la programmation logicielle.

Les partenaires expliquent tester actuellement une collection de grands modèles linguistiques appelés Financial Transformers ou Finformers. L'idée avec ces systèmes est de "fournir des signaux d'alerte précoces du risque de contrepartie, récupérer les données plus rapidement et identifier les problèmes de qualité des données."

Enfin, la Deutsche Bank souhaite permettre la création d'avatars virtuels. Par exemple, un premier avatar a été créé afin d'aider les employés à naviguer dans les systèmes internes et répondre aux questions relatives aux ressources humaines. La banque allemande pense que cela est un bon moyen pour impliquer les employés, les recrues potentielles et les clients de manière plus interactive. Elle aimerait par exemple favoriser les expériences immersives avec les clients.

1000 milliards de dollars de valeur

"Le calcul accéléré et l’IA sont à un point de basculement, et notre objectif est de les rendre accessibles aux entreprises du monde entier grâce au cloud", a déclaré Jensen Huang, fondateur et CEO de Nvidia. Dans le seul secteur bancaire, le cabinet McKinsey estime que les technologies d'IA pourraient générer jusqu'à 1000 milliards de dollars de valeur supplémentaire par an.

Les acteurs bancaires ne sont pas les seuls intéressés par les outils d'intelligence artificielle. Et Nvidia cherche à vendre ses services et autres technologies d'intelligence artificielle et de calcul intensif auprès de nombreux secteurs.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS