Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Développeur d'applications mobiles, le métier qui va mourir en 2014

Une page web devient de plus en plus capable de s'adapter au support sur lequel l'utilisateur la consulte : écran d'ordinateur, tablette, mobile. Cette conception des sites web adaptatifs (ou responsive web design) va entraîner la fin du plus jeune métier du monde : développeur d'applications mobiles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Développeur d'applications mobiles, le métier qui va mourir en 2014
Développeur d'applications mobiles, le métier qui va mourir en 2014 © CC - Stéphanie Walter

Le responsive design regroupe l'ensemble des techniques et technologies qui permettent à un développeur de créer un site web qui sera aussi agréable à consulter sur un ordinateur que sur une tablette ou un smartphone. Pour bien comprendre, je vous invite à aller visiter le site de l'Elysée simultanément sur un écran et sur un smartphone, une tablette ou une phablet… puis à pivoter l'écran de votre appareil mobile.

Copie d'écran du site de l'Elysée sur un écran d'ordinateur

 

Copie d'écran du site de l'Elysée sur une tablette tenue verticalement

Le contenu du site de la présidence s'adapte pour optimiser l'expérience utilisateur en fonction du support qu'il utilise : les blocs bougent, l'affichage passe de trois à deux, voire une colonne, en fonction de votre device, des informations se cachent dans des menus déroulants pour ne pas saturer l'affichage sur petit écran…

Presque prêt

Tous les outils ne sont pas encore prêts pour rendre lisible sur smartphone des éléments complexes comme les tableaux, rendre facile d'utilisation des formulaires, optimiser l'intégration de vidéos, de cartes, ou réduire au minimum le temps d'affichage des images. Faut-il charger une grande image HD qui rendra bien sur grand écran pour finalement la réduire sur un petit ou mettre à disposition du site la même image en différentes tailles qu'il ira chercher en fonction de la taille de l'écran ?

Mais les nouvelles possibilités offertes par le HTML5 vont résoudre une partie de ces problèmes. Différents groupes de travail du W3C (World Wide Web Consortium, organisme de normalisation du web dirigé par Tim Berners-Lee, père du web) proposent des solutions pour les autres.

Moins cher, plus efficace

Dès lors, pourquoi développer un site web ET une application pour iOS ET une application pour Android ET une application pour Windows phone ? Un site web responsive est certes plus complexe à mettre au point mais il est aussi unique, ce qui divise les coûts de conception… et de maintenance ! Son unicité a aussi un intérêt pour le référencement : tous les liens entrants pointent vers son url, ce qui va naturellement faire monter sa côte Google.

Les applications mobiles sont donc vouées à ne devenir que des "raccourcis vers" renvoyant toutes sur des sites web adaptatifs, aussi simples et vides que les icones pointant vers des programmes qui peuplent nos bureaux d'ordinateur.

Le métier de développeur d'applications mobiles, né le 11 juillet 2008 avec le lancement de l'App Store par Apple, est déjà menacé d'extinction. Ceux qui le pratiquent se doivent aussi d'être responsive. Cette incroyable vitesse de mutation fait toute la difficulté du monde numérique. Toute sa beauté aussi.

Charles Foucault

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale