Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dexterity Robotics lève 56,2 millions de dollars pour sa main robotisée dédiée à l’emballage de produits alimentaires

Levée de fonds Vidéo Spécialisée dans les solutions robotiques appliquées à l’industrie et à la logistique, la société américaine Dexterity Robotics a dévoilé une nouvelle solution autour de son bras robotisé et annonce avoir bouclé un tour de table de 56,2 millions de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dexterity Robotics lève 56,2 millions de dollars pour sa main robotisée dédiée à l’emballage de produits alimentaires
Dexterity Robotics lève 56,2 millions de dollars pour sa main robotisée dédiée à l’emballage de produits alimentaires © Dexterity Robotics

Dexterity Robotics a annoncé le 22 juillet 2020 une levée de fonds d’un montant de 56,2 millions de dollars. La société spécialisée dans les solutions robotisées en entrepôt est soutenue par de nombreux investisseurs, parmi lesquels Kleiner Perkins, Lightspeed Venture Partners, Obvious Ventures, Pacific West Bank, B37 Ventures, Presidio (Sumitomo) Ventures, Blackhorn Ventures, Liquid 2 Ventures et Stanford StartX.

La start-up américaine née en 2017 a été fondée par Samir Menon à sa sortie de Stanford. Elle propose une solution full-stack (logicielle et matérielle) de bras robotisé pour les environnements industriels, notamment au sein des entrepôts et de la supply chain. Cette annonce a été l’occasion pour la société, basée à Redwood, en Californie de présenter une nouvelle solution robotisée collaborative, puisqu’elle a vocation à être utilisée aux côtés d’employés humains. 

Préserver l'intégrité des produits
La particularité de Dexterity Robotics est d’avoir inventé un bras doté d’une main dont les capteurs sont suffisamment sensibles pour manipuler des articles mous et fragiles, comme le pain. Le robot est capable de déterminer la pression adéquate pour saisir un objet afin qu’il ne soit pas écrasé ou détérioré, comme le détermine le cerveau humain. Le bras ajuste quant à lui sa vitesse pour déposer le produit et non pas le lâcher dans un contenant, toujours dans l’objectif de le préserver.

Les produits alimentaires sont le premier cas d’usage de cette solution, à la fois pour leur consistance, mais également pour leur forme irrégulière, comme cela est également le cas pour le pain. L’outil paraît d’autant plus pertinent pour des références comme les œufs. Un système de vision par ordinateur permet de trier les produits et d’optimiser le traitement des commandes. Selon la start-up californienne, le système peut identifier plus de 200 articles uniques et affiche une précision de 99,5%.

Dédiée au retail alimentaire
Dédiée ainsi principalement à l’emballage, la solution peut également être pertinente pour tout autre produit alimentaire ou non. Les sociétés de logistiques, qui recherchent de plus en plus de solutions d’automatisation en entrepôt dans le contexte de Covid-19, pourraient être séduites. Le secteur alimentaire a connu une hausse brutale des commandes en ligne, qui perdure au-delà du déconfinement. L’outil peut séduire à la fois les industriels pour le conditionnement des produits que les retailers pour leur distribution. A ce jour, il a convaincu "un fabricant international de produits alimentaires", et un spécialiste mondial de la livraison, dont les noms ne sont pas précisés, ainsi que le Japonais Kawasaki Heavy Industries.

Ce bras robotisé n’est pas sans rappeler le robot origami imaginé par le MIT CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory) et le Wyss Institute d’Harvard, et présenté en 2019. Cette main robotisée s’adapte à l’objet qu’elle doit saisir afin de détecter et porter automatiquement des objets sans les altérer, quels que soit leur forme, taille ou volume. Baptisé Origami Robot Gripper, ce robot est constitué d'un squelette de main inspiré de la technique de l'origami, et recouvert de tissu ou de caoutchouc.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media