Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

DHL va utiliser le robot Stretch de Boston Dynamics pour automatiser ses entrepôts

Stretch, le dernier robot de Boston Dynamics, va être mis au travail dans des entrepôts DHL. Constitué d'une base modulaire sur roue, ce bras robotisé ayant une charge utile de 23 kilogrammes est dédié au déplacement des cartons dans les entrepôts logistiques. DHL investit 15 millions de dollars dans le cadre d'un contrat pluriannuels avec Boston Dynamics qui vise à automatiser davantage ses entrepôts.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

DHL va utiliser le robot Stretch de Boston Dynamics pour automatiser ses entrepôts
DHL va utiliser le robot Stretch de Boston Dynamics pour automatiser ses entrepôts © Boston Dynamics

Un premier client pour Stretch, le dernier robot dévoilé par Boston Dynamics. DHL investit 15 millions de dollars dans les solutions robotiques de Boston Dynamics afin d'automatiser davantage ses entrepôts. Boston Dynamics, qui appartient désormais à Hyundai, fournira une flotte de robots Stretch à plusieurs entrepôts DHL en Amérique du Nord au cours des trois prochaines années. Les partenaires ne précisent ni le nombre de robots ni le nombre d'entrepôts concernés, ils précisent simplement que les premiers déploiements débuteront au printemps.

Décharger les camions
"Le robot Stretch relève les défis complexes de l'industrie grâce à une automatisation flexible, que nous pourrons reproduire et déployer à l'échelle régionale et mondiale", a commenté Sally Miller, CIO de DHL Supply Chain North America. Les sociétés ont signé un accord pluriannuel qui commence par l'équipement d'un entrepôt DHL avec Stretch, le tout dernier robot de Boston Dynamics. Stretch devra réaliser plusieurs tâches de déplacement de boîtes dans l'entrepôt. Dans un premier temps, le robot s'occupera du déchargement des camions. Puis, Stretch pourra gérer des tâches supplémentaires afin d'automatiser d'autres flux de travail.

Stretch est un bras robotisé constitué d'une base modulaire sur roues. Un "mât de perception" intégrant des caméras, des capteurs et le bras robotisé lui permet de percevoir son environnement.  Stretch a été spécialement conçu pour automatiser le processus de déchargement dans les centres de distribution. Le bras robotisé a 7 degrés de liberté (DDL) et dispose de ventouses à son extrémité. Il a une charge utile maximale de 23 kilogrammes et peut déplacer jusqu'à 800 cartons par heure et fonctionner 8 heures sans interruption.

Côté logiciel, Stretch s'appuie sur "Pick", un logiciel reposant sur un algorithme de computer vision conçu spécialement pour enlever les marchandises des palettes. Le robot peut saisir différentes formes de boîtes et les identifier facilement sans aucune pré-programmation. Boston Dynamics assure que son robot peut travailler de manière autonome dans des situations complexes telles qu'un rangement désordonné des boîtes ou la récupération de boîtes tombées.

Boston Dynamis en quête de rentabilité
En automatisant ses entrepôts, DHL souhaite améliorer l'efficacité opérationnelle et le service auprès des clients. Pour Boston Dynamics ce contrat est une étape de plus dans la commercialisation de ses solutions robotiques. La désormais filiale de Hyundai commercialise également son robot quadrupède Spot depuis quelques temps. Cette étape de la commercialisation est essentielle pour Boston Dynamics qui, au-delà des vidéos de ses robots qui font le buzz sur le web, vise la rentabilité à l'horizon 2023-2024.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Zoltan Toth
28/01/2022 11h20 - Zoltan Toth

On va peut être enfin avoir des colis en état pour changer...

Répondre au commentaire | Signaler un abus