Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Didi aimerait opérer 1 million de véhicules autonomes d'ici à 2030

Vu ailleurs Didi Chuxing, l'entreprise chinoise de VTC, aimerait opérer plus d'un million de véhicules autonomes sur sa plateforme d'ici 2030. Un plan ambitieux pour cette société qui a levé 500 millions de dollars le mois dernier afin de poursuivre sa R&D dans ce secteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Didi aimerait opérer 1 million de véhicules autonomes d'ici à 2030
Didi aimerait opérer 1 million de véhicules autonomes d'ici à 2030 © DiDi Chuxing

Didi Chuxing voudrait opérer plus d'un million de véhicules autonomes sur sa plateforme d'ici 2030. Un objectif plus qu'ambitieux pour l'entreprise chinoise de VTC. Cette annonce, reprise par Reuters, a été faite par Meng Xing, le COO de la division conduite autonome, à l'occasion d'une conférence en ligne qui s'est tenue mardi 23 juin 2020.

Des robots taxis pour les zones où peu de VTC sont présents
L'un des buts de Didi est de déployer des flottes de robots taxis dans des zones où peu de VTC sont présents, a expliqué Meng Xing. Dans un premier temps, l'entreprise de VTC souhaite utiliser ces véhicules autonomes pour transporter des passagers à Pékin, Shanghai et Shenzhen avant d'étendre ce programme en dehors de la Chine en 2021. Didi Chuxing, qui a fait de sa division véhicule autonome une entité indépendante en août 2019, a levé 500 millions de dollars pour cette unité le mois dernier. Un tour de table mené par le SoftBank Vision Fund 2.

Meng Xing a ajouté que Didi, qui développe ses véhicules autonomes en partenariat avec le constructeur BAIC, prévoit que les véhicules autonomes soient produits en masse d'ici 2025. Une date qui semble très ambitieuse. Au-delà des nombreuses contraintes technologiques et réglementaires auxquelles il faut encore répondre, de nombreux experts assurent qu'il faudra du temps pour que le public face confiance à cette technologie.

Une forte concurrence en Chine et au-delà
Les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques chinoises investissent des milliards dans l'industrie de la voiture autonome afin de concurrencer les entreprise comme Waymo, Tesla ou encore Cruise. Uber, le concurrent américain de Didi qui s'est aussi lancé sur ce marché, semble caler. L'accident mortel causé par l'un de ses véhicules autonomes en mars 2018 a considérablement ralenti sa recherche dans ce domaine. Recherche dans laquelle Uber englouti des millions alors même que l'entreprise n'est pas rentable par ailleurs.

We.Ride.ai, start-up chinoise spécialisée dans le développement du véhicule autonome, est soutenue par l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Elle opère une flotte comprenant plus de 40 robots taxis et 60 véhicules tests, selon Reuters. Et, cette année, Baidu a commencé à opérer un service de robots taxis dans la ville de Changsha, située dans la province du Hunan. Pour ne pas se retrouver en queue de peloton, Didi Chuxing doit mettre les bouchées doubles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media