DiDi annonce un programme pilote de taxis autonomes à Shanghai

Après la création de son unité de conduite autonome en tant que filiale, en août dernier, le géant chinois du VTC Didi Chuxing a annoncé tester prochainement un service de véhicules autonomes à Shanghai. Un géant de plus à croire dans les taxis robots sur un marché déjà très convoité.

Partager
DiDi annonce un programme pilote de taxis autonomes à Shanghai

A l’occasion de la Conférence Mondiale sur l’Intelligence Artificielle (WAIC), qui se tient jusqu’à dimanche à Shanghai, Cheng Wei, PDG et fondateur de DiDi, a révélé que sa société s'apprêtait à expérimenter ses premiers véhicules autonomes. Le spécialiste chinois du VTC a officialisé une initiative déjà pressentie lors de l’annonce de la création de son unité de conduite autonome en tant que filiale, au début du mois d’août. Mercredi dernier, le gouvernement de Shanghai a par ailleurs donné son feu vert à la société pour tester une flotte de véhicules autonomes sur les routes publiques.

"Nous sommes convaincus de la nécessité de donner aux citoyens l’accès à des flottes autonomes partagées à grande échelle afin d’atteindre notre objectif commun de sécurité, d’efficacité et de durabilité pour les villes de demain", a déclaré Cheng Wei lors de son intervention. Le dirigeant n’a cependant pas précisé la date du début du pilote, sa durée, ou le nombre ou le type de trajets concernés.

Une concurrence nationale et internationale

Le leader du transport des personnes avec chauffeur sur le marché chinois a indiqué que la conduite autonome serait déployée sur 30 modèles différents de véhicules autonomes de niveau 4. "Compte tenu de la complexité de la circulation et des conditions de la route dans la mégapole, DiDi débutera le programme avec une répartition associant véhicules autonomes et véhicules avec chauffeur pendant la durée du projet pilote", précise la société dans un communiqué. Les tests se dérouleront sur les routes du District de Jiading, au nord-ouest de la ville. Les utilisateurs pourront commander les véhicules autonomes à partir de l’application.

Créé en 2015 sous l’effet du rapprochement des deux concurrents du marché, Didi Dache et Kuaidi Dache, le géant du VTC a considérablement grandi, notamment grâce au rachat d’Uber Chine en 2016 pour 35 milliards de dollars. Depuis lors, Didi a revu ses ambitions internationales à la hausse, avec des incursions en Europe et dans d'autres pays asiatiques. La division consacrée aux véhicules autonomes, créée en 2016 et devenue désormais une société à part entière, emploie 200 collaborateurs.

Si Uber semble avoir repris ses tests, d’autres acteurs américains comme Waymo (Alphabet), Cruise (GM) et Tesla poursuivent leurs efforts pour commercialiser à grande échelle le transport de personne via la conduite autonome. En Russie, Yandex s’est engagé à rendre opérationnelles 100 voitures sans conducteur sur les routes d'ici 2020.

Il faudra désormais compter (aussi) sur DiDi, qui doit néanmoins composer avec les hostilités de certains géants de la tech dans son propre pays : en mars dernier, Chongqing Changan Automobile s'est lié avec FAW, Dongfeng Motor, Alibaba, Tencent et Suning dans une coentreprise pour concurrencer la prédominance de Didi dans le secteur du transport de particuliers par véhicules traditionnels.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS