Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le chinois DiDi peut désormais tester ses véhicules autonomes en Californie

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le géant chinois du VTC a très discrètement été ajouté à la liste des sociétés autorisées à tester leurs véhicules autonomes en Californie. DiDi Chuxing, qui expérimente déjà des véhicules autonomes depuis plusieurs mois en Chine, va désormais pouvoir les faire rouler sur les routes de la Silicon Valley.

Le chinois DiDi peut désormais tester ses véhicules autonomes en Californie
Le géant chinois du VTC DiDi Chuxing a reçu l'autorisation de l'Etat de Californie pour y tester des véhicules autonomes. © Didi Chuxing

L'entreprise de VTC chinoise DiDi Chuxing a discrètement reçu l'autorisation du Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie de tester des véhicules autonomes avec un opérateur à leur bord sur les routes de cet Etat. Le nom de DiDi Chuxing a simplement été ajouté à la liste comprenant déjà plus d'une cinquantaine de sociétés le 10 mai. Cette annonce survient alors que son principal concurrent Uber a arrêté ses propres essais de véhicules autonomes à la suite de l'accident mortel survenu à Tempe, en Arizona.

 

DiDi teste des véhicules autonomes depuis quelques mois

En début d'année, on a appris que DiDi Chuxing testait des véhicules autonomes sur les routes de Chine depuis quelques mois déjà, comme le rapporte le Financial Times. Assez prudemment, le champion du VTC n'a donné aucun planning prévisionnel pour la mise en service d'une offre de robot-taxis. DiDi Chuxing rejoint ainsi ses compatriotes Tencent et Baidu dans la course au développement de véhicules autonomes ainsi que le géant du e-commerce Alibaba.

 

En décembre 2017, DiDi Chuxing a levé 4 milliards de dollars afin de financer ses recherches sur l'intelligence artificielle et le développement du véhicule autonome. L'entreprise chinoise de VTC veut aussi pousser à l'électrification de son parc de véhicules, poursuivre son expansion à l'international et améliorer son programme de transport public.

 

Un nouveau laboratoire dans la Silicon Valley

Cette levée de fonds a été officialisée peu de temps après la création d'un nouveau laboratoire à Moutain View en… Californie. Ouvert en mars 2017 ce centre ayant une capacité de plus de 200 employés doit mener des recherches en matière d'intelligence artificielle et de conduite autonome. Avec ce laboratoire et cette autorisation de faire circuler ses véhicules autonomes en Californie, le géant chinois du VTC accentue sa présence dans la Silicon Valley.

 

Cela peut permettre à DiDi Chuxing de débaucher des ingénieurs hautement qualifiés dans ce domaine. Presque tous les constructeurs ont ouverts des centres de recherche et de développement dans cette région pour rejoindre les nombreuses start-up travaillant sur ces sujets des véhicules autonomes et des nouveaux moyens de mobilité.

 

La DiDi Auto Alliance pour la mobilité

DiDi Chuxing a lancé la "DiDi Auto Alliance" en avril dernier : un groupement rassemblant des constructeurs automobiles traditionnels aux côtés du spécialiste du VTC. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi figure parmi les fondateurs, tout comme Toyota et la filiale chinoise du groupe Volkswagen,… Le but principal de cette alliance est que les participants partagent leurs ressources et leurs données pour créer une plate-forme commune permettant à chaque entreprise membre de développer de nouveaux services de mobilité, liés à la location de véhicules, à l’auto-partage, au covoiturage, à la gestion de flottes… Que ce soit du côté des nouveaux services de mobilité ou des véhicules autonomes, le géant chinois ne veut pas rester sur la touche.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale