Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Digital Dimension : l'offensive d'Econocom dans le cloud

À travers la coentreprise Digital Dimension, créée avec l’entrepreneur Georges Croix, le groupe de services numériques Econocom investit le cloud pour entreprises. Au programme : des acquisitions ciblées pour construire rapidement cette offre et la commercialiser avant la fin de l’année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Digital Dimension : l'offensive d'Econocom dans le cloud
Digital Dimension : l'offensive d'Econocom dans le cloud © lennysan - Flickr - C.C.

Pas de pause dans la stratégie de croissance d’Econocom. Après avoir doublé de taille en 2013 en rachetant la SSII française Osiatis, le groupe belge de services numériques poursuit sa lancée en investissant le cloud computing. Son offensive dans le domaine démarre avec le lancement de Digital Dimension, une société créée conjointement avec l’entrepreneur Georges Croix. Mission : proposer aux entreprises des services de communication et de front office accessibles à la demande en ligne et payables à l’usage (ou SaaS, logiciel à la demande).

Détenue à 50,1 % par Econocom et à 49,9 % par l’entrepreneur Georges Croix, Digital Dimension vise un chiffre d’affaires de 120 millions d’euros et un effectif d’environ 300 personnes en 2016. Econocom apporte ses compétences dans le numérique, son implantation commerciale et sa capacité financière. Georges Croix, fondateur de RSDI, Polisoft et Sytem, et ancien PDG de Prosodie, amène son expérience d’entrepreneur et ses connaissances des télécoms.

une infrastructure cloud en propre

Econocom n’arrive pas sur un terrain vierge. Le marché est déjà occupé par de nombreux acteurs et pas de moindres : Atos, Orange, SFR, Microsoft, etc. "Mais nous ne sommes qu’au début de la vague, rétorque Georges Croix, qui dirige Digital Dimension. Nous voulons prendre en compte la mobilité et l’utilisation des terminaux personnels pour ouvrir l’accès à nos services à tous les terminaux, y compris les montres, lunettes et autres futurs objets connectés. Nous comptons également nous différencier par notre indépendance vis-à-vis des opérateurs télécoms et des éditeurs de logiciels en développant notre propre infrastructure et nos propres solutions."

Digital Dimension part de zéro. L’offre n’est pas encore définie. "Elle comprendra des services de messagerie unifiée, de collaboration et de base de données documentaires, précise Georges Croix. Nous l’annoncerons au second trimestre pour un lancement commercial avant la fin de l’année." Pour aller aussi vite, la société compte procéder à des acquisitions dans le cadre d’un investissement global de 100 millions d’euros. "Quelques cibles sont déjà identifiées dans les domaines de la mobilité, de l’hébergement informatique, de la sécurité, des télécoms et des technologies IP", confie Georges Croix. L’objectif étant de s’appuyer sur une infrastructure cloud en propre, sans exclure de passer par des alternatives sur le marché comme Amazon, Numergy ou Cloudwatt.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media