Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Discord met fin aux discussions de rachat avec Microsoft

Vu ailleurs Finalement Discord préfère rester indépendant et poursuivre seul le développement de son activité. La plateforme d'échange textuel et vocal plébiscitée par les gamers a mis fin à ses discussions avec Microsoft concernant un éventuel rachat.
mis à jour le 21 avril 2021 à 11H13
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Discord met fin aux discussions de rachat avec Microsoft
Discord met fin aux discussions de rachat avec Microsoft © L'Usine Digitale

Mise à jour le 21/04/2021 : Alors que des rumeurs circulaient avec insistance à propos d'un potentiel rachat de Discord par Microsoft pour un montant avoisinant les 10 milliards de dollars, la plateforme d'échange textuel et vocal a finalement mis fin à ces discussions, rapporte le Wall Street Journal. Discord veut se concentrer sur le développement de son activité en restant une entreprise indépendante et pourrait prendre la direction d'une introduction en bourse. Toutefois, certains observateurs ont précisé auprès du WSJ que les discussions concernant un rachat pourraient éventuellement reprendre un jour.

Article original : Microsoft serait en discussion pour racheter Discord, une plateforme d'échange textuel et vocal plébiscitée par les joueurs de jeux vidéo. Le montant d'une telle acquisition pourrait s'élever à plus de 10 milliards de dollars, selon Bloomberg qui précise cependant que l'accord est encore loin d'être conclu. Par le passé, Discord aurait déjà eu des discussions similaires avec Epic Games et Amazon.

Le boom de Discord avec la pandémie
Discord mènerait actuellement des discussions avec plusieurs acheteurs potentiels, dont Microsoft fait partie. Mais la start-up pourrait aussi faire le choix d'une introduction en bourse à la place d'une vente. Microsoft et Discord ont refusé de commenté l'information auprès de Bloomberg.

Discord est connu en tant que plateforme communautaire permettant aux joueurs de jeux vidéo de communiquer gratuitement par vidéo, à l'oral et à l'écrit. Les groupes de discussion sont répartis en salles spécifiques (publiques ou privées), mais l'identité des utilisateurs reste la même sur tout le réseau. Il est aussi possible aux utilisateurs de discuter en tête en tête. Ce réseau social a connu un véritable boom avec la pandémie de Covid-19 et son usage s'est largement diversifié.

Groupe d'étude, classe de danse, de lecture et autres ont commencé à utiliser la plateforme pour leurs réunions virtuelles. Aujourd'hui Discord revendique plus de 100 millions d'utilisateurs actifs par mois et souhaite poursuivre sa diversification au-delà de la communauté des gamers. La plateforme a levé 100 millions de dollars l'année dernière et était alors valorisée à 7 milliards de dollars.

Un complément à Teams, un atout pour Xbox, un beau contrat pour Azure
Microsoft possède déjà un service de messagerie collaborative avec Teams, qui permet aussi de réaliser des vidéoconférences. Mais cette plateforme est destinée au monde de l'entreprise, et Microsoft semble en chercher une autre qui puisse lui apporter une communauté d'utilisateurs grand public. Un temps, la multinationale (qui possède également le réseau LinkedIn) a semblé intéressée par les actifs de TikTok aux Etats-Unis (lorsque Donald Trump poussait à cette vente) et a mené des discussions pour s'emparer de Pinterest.

L'acquisition de Discord aurait d'autant plus de sens pour Microsoft qu'il est déjà l'un des acteurs majeurs de l'industrie vidéoludique avec sa division Xbox. Un tel rachat irait dans le sens de sa stratégie de recentrer son offre vers les abonnements à des services accessibles depuis le cloud, notamment sa plateforme Xbox Game Pass Ultimate. Il poursuivrait aussi la lancée de l'entreprise de Satya Nadella en matière de rachats. La multinationale s'est récemment emparée de Zenimax, qui possède des studios de jeux vidéo renommés comme Bethesda, Id et Arkane. Une acquisition dont le montant s'est élevé à 7,5 milliards de dollars.

Enfin, on notera que Discord s'appuie aujourd'hui sur Google Cloud. Si Microsoft venait à racheter le service, celui-ci passerait sur son propre cloud Azure et serait une belle opération dans ce secteur très concurrentiel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.