Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Disney+ franchit la barre des 50 millions d’utilisateurs dans le monde

Lancé il y a six mois aux Etats-Unis et disponible depuis le 7 avril en France, Disney+ a dépassé les 50 millions d'utilisateurs dans le monde. Si le service de vidéo à la demande par abonnement semble avoir réussi son pari, ce chiffre ne peut être totalement décorrélé du confinement lié à la pandémie de Covid-19, et devra donc être pérennisé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Disney+ franchit la barre des 50 millions d’utilisateurs dans le monde
Disney+ franchit la barre des 50 millions d’utilisateurs dans le monde © Disney

Avec 50 millions d’utilisateurs dans le monde moins de six mois après son lancement, Disney+ semble promis à un bel avenir. Le service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), qui a communiqué ce chiffre ce 9 avril, a su rapidement s'imposer sur un marché très concurrentiel.

Cette croissance, qui doit bien sûr être corrélée à l’expansion du service à l’international, témoigne donc également d’un franc succès auprès du public. La plate-forme, portée par la série phare The Mandalorian, qui se déroule dans l'univers de Star Wars, réunit les contenus Pixar, Marvel et National Geographic, et bien sûr les nombreux classiques estampillés Disney Studios.

Un succès à pérenniser

Lancé aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas le 12 novembre 2019, Disney+ affichait au premier jour de son lancement 10 millions d’utilisateurs, puis plus du double en février dernier. Le service de streaming a ensuite été déployé de manière progressive en Australie, en Nouvelle-Zélande et à Porto Rico, puis en Inde il y a quelque jours, et enfin dans quelques pays européens. Son lancement en France avait été repoussé de deux semaines à la demande du gouvernement pour être fixé le 7 avril. A l’instar des autres marchés, le lancement français s’accompagne d’offres promotionnelles, avec un essai gratuit de 7 jours.

A noter qu’en cette période de confinement lié à la pandémie de Covid-19, le service pourrait séduire de nombreux parents soucieux d'occuper les enfants et adolescents. Le mastodonte du divertissement, qui ne précise pas s'il s'agit d’utilisateurs payants ou inscrits à une offre spéciale, devra cependant pérenniser ces abonnements une fois la période de confinement terminée dans les nombreux pays à l'avoir mis en place à travers le monde.

Pour rappel, le leader du secteur, Netflix, revendique plus de 158 millions d'abonnés répartis dans 190 pays. Amazon Prime, qui donne automatiquement accès à ses membres Prime au service Prime Video, comptait, en janvier dernier, 150 millions d'abonnés. Des services qui devraient eux aussi profiter d’un certain engouement durant cette crise, et dont il faudra également suivre les chiffres.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media