Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Displair, l’écran à air et à particules d’eau arrive en France à l’automne prochain

Inspiré du film "Minority Report", l’écran à air et à particules d’eau, Displair, devrait arriver en France dès octobre 2013 pour un prix estimé à 30 000 euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Displair, l’écran à air et à particules d’eau arrive en France à l’automne prochain
Displair, l’écran à air et à particules d’eau arrive en France à l’automne prochain © Displair

Le pari de Maxime Kamanine, étudiant russe en physique théorique semble réussi. Il a levé 1,5 millions de dollars de fonds pour mettre au point un écran de 30 pouces capable de projeter des images à partir d’air et de particules d’eau.

Cet écran transparent inspiré de la fiction, dispose de la technologie multi-touch et permet le contrôle gestuel à plusieurs. Présentée au CES de Las Vegas puis à l’Adobe MAX 2013 de Los Angeles, cette innovation est la seule qui offre la possibilité aux utilisateurs, de manipuler les images et sentir les objets projetés.

Une première version commerciale disponible aux Etats-Unis

"Il existe déjà d’autres systèmes de projection utilisant comme écran un flux d'air avec des particules d'eau mais aucun ne propose à ses utilisateurs une telle interactivité" a affirmé Karina Lawrence, directrice générale d’InspiRational, qui distribue le produit aux Etats-Unis.

En France, Displair devrait être disponible en version améliorée dès l’automne 2013. Il faudra tout de même compter 30 000 euros pour acquérir l’écran interactif.

 

Wassinia Zirar

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Mickael
19/11/2013 11h55 - Mickael

Plutôt sympa ! A savoir qu'en France aussi nous avons de belles start-up qui commercialisent de superbes dispositifs tout aussi innovants, et même encore plus aboutis. Voyez donc par vous même http://www.youtube.com/watch?v=B_5087WKl_M

Répondre au commentaire | Signaler un abus