Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Divalto poursuit sa croissance avec la reprise de SwingMobility

A l'origine spécialisé dans l'édition de logiciels de gestion, le groupe alsacien Divalto enrichit son offre de solutions de mobilités pour PME, PMI et ETI.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Divalto poursuit sa croissance avec la reprise de SwingMobility
Divalto poursuit sa croissance avec la reprise de SwingMobility © D.R.

L'éditeur alsacien de logiciels de gestion, de mobilité et de portails collaboratifs Divalto annonce avoir repris SwingMobility, une entreprise de 30 salariés spécialisée dans les solutions de mobilité qui était implantée à Schiltigheim (Bas-Rhin).

Réalisée deux ans après l'acquisition des solutions DS-mobileo et DS-agileo de l’éditeur RBS, cette opération confirme la volonté de croissance de Divalto sur le secteur des solutions de mobilités pour les flottes nomades de commerciaux et de techniciens des PME, PMI et ETI.

"La reprise s'est faite à la barre du tribunal, dans un contexte de redressement judiciaire", précise Thierry Meynlé, président du directoire de Divalto, selon lequel SwingMobility a souffert de "problèmes de haut de bilan". "Il y avait pas mal de candidats repreneurs, car SwingMobility est vu incontestablement comme le leader, celui qui a la meilleure image dans le monde des solutions de mobilité", poursuit-il.

"Vers une convergence à terme"

S'adressant à la même clientèle mais "ayant chacun des points forts que l'autre n'a pas", les produits issus de RBS et ceux acquis grâce à la reprise de SwingMobility présentent "une complémentarité qui milite vers une convergence à terme", estime Thierry Meynlé. Les solutions DS-mobileo et DS-agileo sont par exemple plutôt conçues pour Windows et Androïd, alors que celles de SwingMobility s'intègrent idéalement dans iOS.

Le fait que SwingMobility dispose d'une filiale allemande va aussi contribuer au développement de Divalto à l'international, dans les pays germanophones. Divalto disposait jusqu'à maintenant de deux filiales, au Brésil et au Canada.

Plus de 1 000 clients

Divalto s'est d'abord développé sur le marché des logiciels de gestion. "Notre objectif, c'est d'être le champion français de l'ERP pour PME et PMI", résume Thierry Meynlé. L'entreprise implantée à Entzheim (Bas-Rhin) vise désormais le même statut pour les solutions de mobilité. "Si on additionne les deux offres (ex-RBS et ex-SwingMobility), on est à plus de 1 000 clients et 5 millions d'euros de chiffre d'affaires", appuie le président du directoire.

Divalto a réalisé un chiffre d'affaires de 16,9 millions d'euros en 2014, affichant une progression de 15 %. La prévision pour 2015 s'établit à 21 millions d'euros. L'intégration de SwingMobility fait passer l'effectif de 150 à 180 salariés et Divalto va bientôt déménager, abandonnant les deux immeubles contigus que l'entreprise occupe en location pour un unique bâtiment voisin de 2 400 mètres carrés récemment acquis.

Thomas Calinon

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale