Dix acteurs mondiaux du cloud lancent un consortium pour mieux sécuriser les données

Dix poids lourds de la tech, parmi lesquels Microsoft, Alibaba, Google, Intel et Tencent, ont annoncé mercredi 21 août 2019 la création du Confidential Computing Consortium (CCC), hébergé par la Fondation Linux.

Partager
Dix acteurs mondiaux du cloud lancent un consortium pour mieux sécuriser les données

Dix géants de la tech ont annoncé mercredi 21 août la formation du Confidential Computing Consortium (CCC). On y compte les chinois Alibaba, Tencent et Baidu, les américains Google Cloud, IBM, Microsoft, Intel et Red Hat, l’helvète Swisscom et le britannique ARM.

Ils s'allient pour ce qui sera concrètement "une communauté open source dédiée à la définition et à l’accélération de l’adoption du Confidential Computing", explique dans un billet de blog Mark Russinovich, CTO de Microsoft Azure. Le CCC sera hébergé par la Fondation Linux, qui s'est également exprimée sur le sujet à l’occasion de l’Open Source Summit, qui se tient actuellement à San Diego.

Sécuriser les données du cloud pendant leur exécution

"Jusqu'à maintenant, le secteur du cloud computing s'est concentré sur la sécurisation des données au repos et en transit", rappellent les partenaires. Le CCC se concentrera donc sur la protection des données en cours d’utilisation, au sein d’une application ou d’un navigateur web par exemple, qu'il considère comme étant actuellement "les plus sensibles". Les travaux définis par le CCC visent précisément à établir des normes et des outils permettant de chiffrer ces données de bout en bout.

"Cela signifie que les données ne doivent pas être visibles sous une forme non chiffrée pendant le calcul, à l'exception du code autorisé à y accéder, poursuit Microsoft. Cela peut signifier qu’elles ne sont même pas accessibles aux fournisseurs de services de cloud public ou d'edge computing". Le CCC inclut d’ores et déjà des outils propriétaires de sécurisation des données, comme Intel Software Guard Extensions, Microsoft Open Enclave SDK et Red Hat Enarx, destinés aux développeurs d’applications.

L’alliance entre ces poids lourds de la tech, notamment des groupes chinois et américains, est bon signe dans ce contexte de guerre économique pour la plupart des médias américains. "Les défis de la cybersécurité sont mondiaux", conclut Mark Russinovich. L'absence d'Amazon Web Services, leader mondial du cloud, de ce consortium, n'est cependant pas anodine. Mais le consortium n’exclut pas l’arrivée d’autres entreprises par la suite.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS