Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

DNA Script mandaté par le ministre des Armées pour développer une technologie de détection des pathogènes

DNA Script vient d'être choisi par le ministère des Armées pour développer un laboratoire de détection rapide d'agents pathogènes en lien avec la pandémie de Covid-19. Cette jeune pousse est à l'origine d'une technologie de synthèse enzymatique d'ADN qui ne nécessite pas l'utilisation de solvants chimiques, ni d'un environnement contrôlé. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

DNA Script mandaté par le ministre des Armées pour développer une technologie de détection des pathogènes
DNA Script mandaté par le ministre des Armées pour développer une technologie de détection des pathogènes © DNA Script

La biotech parisienne DNA Script vient d'annoncer la signature d'un contrat d'1,3 million d'euros avec l'Agence de l'innovation de défense du ministère des Armées. Il vise à développer "un prototype de laboratoire" pour la détection et le diagnostic rapides d'agents pathogènes, en lien avec la pandémie de Covid-19 qui a "mis à jour la vulnérabilité des liaisons transfrontalières dans les chaines d’approvisionnement", précise le communiqué.

Les versions successives du prototype développé par DNA Script seront évaluées par le centre DGA Maitrise NRBC de la Direction générale de l’armement (DGA). 

Technologie de synthèse enzymatique
Ce futur dispositif s'appuiera sur la technologie de synthèse enzymatique développée par DNA Script. En effet, la jeune pousse est à l'origine d'une imprimante moléculaire capable d'élaborer une séquence ADN personnalisée grâce à des cartouches contenant des enzymes naturelles.

Baptisée "Synthax", cette plateforme peut synthétiser des acides nucléiques en seulement quelques heures, soit plus rapidement que les méthodes classiques. De plus, l'imprimante ne nécessite ni l’utilisation de solvants chimiques ni d'un environnement contrôlé, sans air ni eau comme le requièrent les procédés de synthèse chimique commerciaux. 

Détecter rapidement le virus
Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le ministère des Armées s'intéresse de très près aux technologies de détection rapide du virus. En avril 2020, il a signé un contrat d'1,8 million d'euros avec la PME BforCure pour le développement d'un appareil mobile capable de détecter la présence du SARS-CoV-2 sur une personne ou dans un environnement en moins de 30 minutes. 

Comme pour DNA Script, l'objectif est de réduire le temps d'attente des résultats qui peuvent mettre plusieurs heures à arriver, en particulier lorsque les laboratoires d'analyse travaillent en flux tendu. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.