Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Docaposte (La Poste) rachète les activités de signature électronique d'Idemia

La filiale du groupe La Poste spécialisée dans les solutions de confiance et d'identité numérique réalise une grosse opération en rachetant les activités de signature électronique et de stockage sécurisé du français Idemia, un acteur de référence de l'identité numérique et de la biométrie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Docaposte (La Poste) rachète les activités de signature électronique d'Idemia
Docaposte (La Poste) rachète les activités de signature électronique d'Idemia © Photo by DocuSign on Unsplash

Docaposte, la filiale numérique du groupe La Poste, annonce le rachat au 1er janvier 2021 des activités de signature électronique et de coffre-fort numérique de la société française Idemia pour un montant non communiqué. Une acquisition qui le positionne comme le "leader français de la signature électronique" et va lui permettre de se développer en Europe et d'enrichir sa gamme de services d'une solution de stockage numérique pour les marchés réglementés de la banque et de l'assurance.

Cap à l'international
Idemia est un acteur important du secteur de l'identité numérique. Il a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros. La société a notamment été sélectionnée en septembre 2021 par l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) dans le cadre du programme interministériel France Identité Numérique, pour proposer un service d'authentification à distance sur smartphone associé à la nouvelle carte d'identité électronique, certifié au niveau "substantiel" de sécurité défini par le règlement européen eIDAS. Elle possède aussi d'autres activités autour de la gestion de l'identité numérique et de la biométrie qui ne sont pas concernées par le rachat.

En Europe, Idemia dispose d'implantations en Espagne, en Italie, en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, au Danemark, en Norvège, en Suède, en Roumanie, en Hongrie, en République Tchèque, en Pologne, en Lettonie, en Finlande et en Russie.

Poids-lourd de la confiance numérique
Docaposte, qui fournit également une solution d'identité numérique (la première attestée conforme en France au niveau de garantie substantiel du règlement eIDAS par l’Anssi) ainsi qu'une solution de signature électronique et de coffre-fort numérique sécurisé pour les services RH, explique que cette acquisition engendrera des synergies “dans la commercialisation des solutions de signature électronique et des services de confiance numérique de Docaposte - authentification, certificats électroniques, vérification d’identité à distance (PVID), contrôle documentaire, KYC)".

La filiale de La Poste est engagée depuis 2017 dans une stratégie d'acquisitions visant à la positionner comme une référence de la confiance numérique. Elle a notamment racheté l'entreprise de services numériques Softeam Group, AR24 (lettre recommandée électronique), Index Education (l'éditeur du logiciel Pronote utilisé par l'Education Nationale), et Inadvans dans le domaine de la santé. Docaposte est particulièrement ambitieux dans ce dernier secteur, sur lequel elle a obtenu le statut d'hébergeur de données de santé délivré par l'Agence du numérique en santé.

"Cette acquisition représente une double opération stratégique de consolidation de notre position de référent de la confiance numérique en France et de développement de nos activités à l’international. C’est également l’opportunité pour nous d’enrichir nos savoir-faire grâce à l’expertise des équipes qui nous rejoignent et qui restent dirigées chez Docaposte par Laurent Fournié", indique le PDG de Docaposte, Olivier Vallet, dans un communiqué.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.