Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Docaposte s'offre Easy-Consent, un logiciel de gestion du consentement médical

Docaposte (La Poste) rachète le logiciel Easy-Consent, développé par l'entreprise marseillaise Calimed Santé, qui permet au patient de matérialiser à distance son consentement à un acte médical. L'objectif est d'assurer une meilleure compréhension des termes médicaux mais aussi de protéger davantage les médecins et les établissements de soins d'un éventuel recours juridique. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Docaposte s'offre Easy-Consent, un logiciel de gestion du consentement médical
Docaposte s'offre Easy-Consent, un logiciel de gestion du consentement médical © Calimed Santé

Docaposte, la filiale numérique du groupe la Poste, continue ses emplettes dans le secteur de la santé avec toujours le même objectif : accompagner les patients et les professionnels dans un parcours fluide. Il a ainsi racheté le logiciel "Easy-Consent" développé par Calimed Santé. Cette entreprise marseillaise édite des logiciels pour les chirurgiens, médecins spécialisés et de ville (gestion de rendez-vous…). Le montant de l'acquisition n'est pas connu.

"Cette acquisition va permettre d'accélérer le développement de la dématérialisation du consentement médical afin de rendre du 'temps de soin' à l'hôpital, d'améliorer les parcours des patients et de répondre à la nécessité de mise en conformité des établissements de soins avec l'encadrement juridique concernant l'usage des données de santé", a déclaré Carla Gomes, directrice du marché santé de Docaposte.
 

Apporter la preuve de la bonne compréhension

En effet, Easy-Consent est une solution SaaS qui permet d'apporter la preuve de la bonne compréhension du patient face aux différents enjeux de sa prise en charge ainsi que de lui fournir une information vulgarisée et personnalisable. En pratique, le logiciel permet de proposer des modèles de consentement qui seront attribués aux patients par les médecins à la sortie de leurs consultations.

Le patient se connecte à Easy-Consent grâce à un identifiant fourni pendant la consultation et le mot de passe reçu par SMS. Il répond ensuite à une série de questions rédigée en fonction de sa pathologie et de son opération grâce à un système d'apprentissage automatique (compréhension de la pathologie, protocole et technique opératoire, suites opératoires, rapport bénéfice/risque). En cas d'incompréhension, l'item est reformulé avec des contenus scientifiques vulgarisés et illustrés. Si le patient consent, il signe.
 

Une protection juridique accrue pour les médecins

Ces informations sont compilées et stockées afin de constituer une preuve de consentement dit "libre et éclairé" pour les établissements de santé et les médecins. Ainsi, Easy-Consent est également une façon d'offrir une protection juridique aux praticiens grâce à une meilleure information et une signature à valeur probante.

Pour Docaposte, c'est une nouvelle acquisition dans le secteur de la santé. Sa maison-mère a racheté la semaine dernière Happytal, une start-up qui permet aux patients d'effectuer leur préadmission ou leur demande de chambre individuelle en ligne. Elle propose également un service de conciergerie privée. En 2020, Docaposte a mis la main sur Inadvans qui est spécialisée dans la conception de services digitaux pour les métiers de la santé où les exigences réglementaires sont fortes. En 2022, c'est le bureau d'études spécialisé dans la gestion des données de santé Heva qui est entré dans son giron.

La filiale du groupe français est en réalité présente dans le secteur de la santé depuis de nombreuses années. Il est devenu l'hébergeur des dossiers pharmaceutiques, un outil numérique mis à la disposition des pharmaciens et des médecins qui recense tous les médicaments délivrés au cours des quatre derniers mois.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.