Doctolib investit 300 millions d'euros pour enrichir ses outils à destination des professionnels de santé

Doctolib présente son plan pour l'année 2022. Une enveloppe de 300 millions d'euros d'investissements est prévue pour développer les services existants et en créer de nouveaux pour séduire toujours plus de professionnels de santé. Ils sont aujourd'hui 300 000 à utiliser Doctolib, dont 100 000 nouveaux en 2021. Une nouvelle suite de services pour les hôpitaux, une messagerie sécurisée et un logiciel administratif sont notamment prévus.

Partager
Doctolib investit 300 millions d'euros pour enrichir ses outils à destination des professionnels de santé

Fort de son succès en 2021, notamment grâce à la pandémie de Covid-19, Doctolib a présenté le 10 janvier sa stratégie pour 2022 avec une enveloppe de 300 millions d'euros d'investissements. 80% de cette enveloppe sera dédié au "développement des services existants et à la création de nouveaux services", précise Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur de Doctolib. La moitié de ces investissements doivent être réalisés en France.

Séduire les professionnels de santé
Une nouvelle suite de services pour les hôpitaux autour de la gestion des consultations, les services aux patients et les relations ville-hôpital est prévue. "Doctolib Médecin", un logiciel permettant le suivi médical des patients et la gestion administrative et financière du cabinet, doit être mis à disposition de l'ensemble des médecins utilisateurs. Le développement d'un nouveau logiciel dédié aux masseurs-kinésithérapeutes sera également lancé cette année.

L'entreprise prévoit aussi le déploiement de "Doctolib Team", un outil de coordination des soins entre professionnels de santé "sécurisé et chiffré". Il sera gratuit et disponible d'ici l'été 2022. L'objectif est de permettre à "tous les soignants d'échanger facilement avec leurs confrères", précise Doctolib.

En 2022, Doctolib souhaite encourager la dématérialisation des documents de santé, en particulier des prescriptions médicales. Une tendance plébiscitée par la Cour des comptes dans un rapport publié en octobre dernier avec pour objectif d'affiner les connaissances sur la posologie des médicaments, la durée des traitements et des arrêts. A date, deux millions de prescriptions dématérialisées sont partagées chaque mois via Doctolib. Ce nombre devrait tripler en 2022, prévoit la pépite tricolore.

100 000 nouveaux professionnels utilisateurs en 2021
En 2021, Doctolib a connu une accélération importante. Côté professionnel, 300 000 personnels de santé sont utilisateurs, dont 100 000 nouveaux en 2021. Les services sont désormais utilisés dans tous les territoires avec plus de 2/3 des soignants utilisateurs qui exercent en dehors des 20 plus grandes villes françaises. Des nouvelles spécialités ont rejoint Doctolib comme les pharmaciens (3000), les masseurs-kinésithérapeutes (8000) et les psychologues (9000).

Côté utilisateurs, Doctolib recense 60 millions de patients en France, Allemagne et Italie. Un utilisateur sur cinq a plus de 55 ans. En France, 88% des utilisateurs se trouvent hors des cinq plus grandes villes. La téléconsultation a été fortement plébiscitée avec plus de 14 consultations vidéo.

L'année 2021 a également été marquée par le rachat de Dottori.it, le concurrent italien de Doctolib, en octobre dernier. Un plan de 250 millions d'euros d'investissements a été annoncé ainsi qu'un recrutement de 500 personnes afin de concurrencer sa jeune pousse concurrente MioDottore.

Le rachat de Tanker ?
Accusé de mal sécuriser les données de santé puis blanchi, Doctolib réitère sa volonté de protéger les informations personnelles de ses utilisateurs. En 2021, son équipe d'experts en cybersécurité a doublé et son service a obtenu deux certifications. Cette stratégie pourrait être complétée par le rachat de Tanker, une start-up française éditrice d'une solution de chiffrement intégrable dans le code des logiciels SaaS, d'après les informations de Techcrunch citant le contenu d'un "dossier réglementaire". Sollicités par L'Usine Digitale, Doctolib et Tanker ont refusé de commenter cette information.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS