Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Doctolib rachète MonDocteur et devient le leader de la prise de rendez-vous médicaux en ligne

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Créée en 2013, la société franco-allemande Doctolib consolide, avec l’acquisition de la start-up MonDocteur, sa place d’acteur majeur de l’e-santé en Europe. Regroupant désormais 55 000 praticiens et 20 millions de visites de patients par mois, le nouveau groupe s’impose comme étant le service de prise de rendez-vous médicaux en ligne le plus utilisé dans le monde. 

Doctolib rachète MonDocteur et devient le leader de la prise de rendez-vous médicaux en ligne
Doctolib rachète MonDocteur et devient le leader de la prise de rendez-vous médicaux en ligne

C'est une annonce sans surprise pour le milieu médical, qui voit cela comme un rapprochement naturel au vu du positionnement des deux entreprises. Toutes deux proposent en effet aux professionnels de la santé un logiciel et des services pour faciliter l'exercice de leur profession, tout en améliorant l’expérience de leurs patients. Doctolib collabore actuellement avec 45 000 professionnels. Son ambition, pour élargir son offre et ainsi proposer aux patients de nouveaux spécialistes, mais aussi mettre en relation davantage de médecins, est d’atteindre les 80 000 professionnels de santé inscrits sur son site, d’ici la fin de l’année.

 

Une fusion qui va accélérer la transformation du milieu médical

Alors que ces deux acteurs clés de l’e-santé étaient jusque-là concurrents, Doctolib et MonDocteur se rapprochent aujourd’hui dans le but de fournir aux professionnels ainsi qu’aux patients des services encore plus complets. Les deux plateformes vont fusionner sous la marque Doctolib et les modalités d’usage vont rester inchangées pour les praticiens comme pour les patients.

Le prix de l’abonnement mensuel pour les médecins, fixé à 109 euros, ne va donc pas augmenter. Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur et Président de Doctolib, a déclaré : “Nous rassemblons nos équipes et nos savoir-faire pour décupler nos forces et accélérer la transformation des cabinets et des hôpitaux”. Et pour cause, ce nouveau groupe est l’opportunité de faire travailler ensemble des équipes aux savoir-faire reconnus dans le numérique et la transformation des usages.

 

Investir dans la R&D pour améliorer l’offre proposée

C’est en misant sur le recherche et le développement que le nouveau groupe leader de l’e-santé veut atteindre son objectif. Des innovations seront ainsi lancées dans les mois à venir, en partenariat avec les établissements de santé et les professionnels, français et allemands, qui utilisent les services proposés par la plateforme. "Leur force est de partir des besoins des utilisateurs et de l’usage quotidien des professionnels, avec une mission claire et une réussite reconnue", remarque Etienne Grass, Vice-Président Exécutif et Directeur du département Services publics chez Capgemini.

Le groupe souhaite se concentrer sur deux points principaux, qui sont : la création de cabinets et d’hôpitaux du futur, plus humains, efficaces et connectés, ainsi que l’amélioration du parcours de soins des patients, de leur accès aux professionnels de santé, sans oublier la réduction des délais d’attente. Pour ce faire, les 600 salariés actuels des deux marques combinés semblent être insuffisants et c’est pourquoi les équipes devraient tripler d’ici à 2020.  

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale