"Don't be evil" : le slogan de Google est dépassé, selon Larry Page

Google pourrait changer prochainement son slogan "Don't be evil" (ne faites pas le mal) pour une formule qui incarne mieux ses nouvelles ambitions, a glissé le directeur général du groupe Larry Page dans une interview au Financial Times datée du 31 octobre. 

Partager

Le slogan de Google est passé de mode, a affirmé le directeur général et cofondateur de l'entreprise Larry Page, dans une interview au Financial Times publiée le 31 octobre. "Don't be evil" ("ne faites pas le mal" dans la langue de Molière), la devise du groupe depuis 2004, n'est plus adaptée aux nouvelles ambitions du moteur de recherche.

Fondée en 1998 dans un garage de la Silicon Valley, Google est devenu depuis la deuxième entreprise mondiale en termes de valorisation (plus de 107 milliards de dollars), selon le classement Best global brands 2014. Elle chercherait actuellement un nouveau slogan qui incarne mieux son nouveau (et très vaste) projet : "résoudre un grand nombre des problèmes que nous avons, nous, les humains", résume Larry Page. Le groupe travaille notamment dans le domaine des biotechnologies et de l'intelligence artificielle.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS