Droit à l'oubli : Google commence à supprimer des résultats de recherche en Europe

Google a commencé à supprimer des résultats de recherche pour se conformer à un arrêt de la Cour de justice européenne en faveur du "droit à l'oubli" sur internet dans le cas de liens vers des informations personnelles susceptibles de porter préjudice à des particuliers.

Partager
Droit à l'oubli : Google commence à supprimer des résultats de recherche en Europe

Le grand ménage d'été débute. Google met en application le "droit à l'oubli" en Europe, et commence à supprimer des résultats de recherche, suite aux demandes de citoyens du vieux continent. "Certains résultats peuvent avoir été supprimés conformément à la loi européenne sur la protection des données", pouvait-on lire jeudi en bas de page après avoir effectué une recherche avec Google.

Dans son arrêt rendu le 13 mai dernier, la Cour européenne de justice a considéré que des particuliers devaient pouvoir obtenir, sous certaines conditions, la suppression de liens vers des pages internet comportant des données personnelles "inappropriées, hors de propos ou qui n'apparaissent plus pertinentes". "Nous commençons cette semaine à traiter les demandes de suppressions que nous avons reçues", a déclaré ce 26 juin un porte-parole du géant américain. "C'est une nouvelle procédure pour nous. Chaque requête doit être examinée individuellement et nous travaillons aussi vite que possible pour écouler les demandes en attente."

Google a reçu plus de 41 000 requêtes dans les quatre jours qui ont suivi la mise en ligne d'un formulaire permettant aux citoyens européens de demander la suppression de résultats de recherches.

Avec Reuters (Julia Fioretti, Mathilde Gardin, Marc Angrand)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS