Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Drones de livraison : les challengers qui veulent devancer Amazon

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Plusieurs entreprises américaines se livrent une bataille pour être les premières à proposer un service de livraison par drones. Mais une législation plus favorable pourrait favoriser des challengers chinois et australiens.

Drones de livraison : les challengers qui veulent devancer Amazon
Drones de livraison : les challengers qui veulent devancer Amazon © Amazon

Si Amazon a fait les gros titres de la presse le 2 décembre avec son projet de livraison de drones "Prime Air" (dont la vidéo totalise plus de 9 millions de vues sur YouTube), d'autres entreprises semblent aussi avancées que le géant du commerce en ligne sans faire autant de bruit. Plusieurs sources rapportent que les services de livraison UPS et FedEx ainsi que Google testent leurs propres solutions.

les livreurs classiques en embuscade

UPS pourrait ajouter des drones à sa flotte de véhicules, de trains et d'avions, selon The Verge. La technologie serait en cours d'évaluation par le groupe américain, sans que l'on sache si elle concerne le transport de colis dans ses entrepôts ou directement jusqu'au client. FedEx avait annoncé dès 2009 qu'elle comptait travailler sur la question. La compagnie n'opterait pas pour des mini-drones mais plutôt pour des avions sans pilotes à grande capacité et sur de longues distances.

Google mène des tests 

Google expérimenterait lui aussi l'utilisation de mini-drones, en lien avec son service Google Shopping express, disponible dans l'agglomération de San Francisco, selon les informations de 9to5Google. La firme de Mountain View pourrait aussi avoir recours à sa flotte de véhicules autonomes, les Google Cars. C'est la division Google X, également à l'origine des Google Glass, qui piloterait ce projet.

coups de pub sans lendemain ?

D'autres acteurs prétendent mener des tests, comme la chaine de restauration rapide Domino's Pizza, vidéo à l'appui, ou la start-up au nom évocateur "Tacocopter".

Il s'agit davantage de faire le buzz que d'imaginer des solutions viables à moyen terme. Aux Etats-Unis, l'utilisation de drones civils pour des services de livraisons reste suspendue à l'autorisation de la FAA (Fédéral aviation autority). L'exploitation commerciale de drones pourrait être autorisée à l'horizon 2015-2020.

projets en australie en en chine

Les Etats-Unis devraient être doublés par des pays à la législation plus souple. L'entreprise de courrier Shunfeng  Express, teste depuis le mois de septembre des drones destinés à livrer des colis dans des régions isolées. Les engins pourraient voler à une hauteur maximum de 100 mètres.

Mais c'est en Australie que le premier service de drones de livraisons pourrait voir le jour dans les prochaines semaines. La start-up de location de livres Bookal compte expédier des ouvrages par les airs à partir de mars 2014 à Sidney. Elle utilisera les drones australiens Flirtey développés par l'université de Sydney. 

L'Australie est l'un des rares pays à autoriser l'exploitation de drones commerciaux, à une altitude maximale de 400 pieds (122 mètres). Elle pourrait en tirer un avantage dans les prochains mois.

Sylvain Arnulf

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale