Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Du producteur aux consommateurs, Zgoat facilite la vente directe

Avec sa plateforme en ligne, Zgoat aide les producteurs locaux des Pays de la Loire à vendre en direct aux particuliers.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Du producteur aux consommateurs, Zgoat facilite la vente directe
La plateforme Zgaoat référence 3000 produits de 300 producteurs locaux. © Zgoat

Des pommes récoltées à Montbert, des brochettes de canards vendéennes, du vin blanc produit au cœur du vignoble d’Anjou… Autant de produits proposés par Zgoat proposés depuis janvier 2017 aux consommateurs des Pays de la Loire. La start-up, installée à Derval (44) entre Nantes et Rennes, a ouvert un site facilitant la vente en directe, du producteur aux consommateurs. "L’objectif est d’apporter de la visibilité aux agriculteurs et producteurs pour qui la mise en place d’un circuit-court n’est pas forcément simple à gérer", indique Renayld Naulleau, fils d’agriculteur et co-fondateur de Zgoat avec Nicholas Hoddevik, son associé norvégien. Zgoat travaille aujourd’hui avec 300 producteurs des Pays de la Loire et référence environ 3 000 produits conventionnels et bio.

 

Un process logistique

Au-delà d’un simple site de vente en ligne, les deux entrepreneurs, tous les deux fils d’agriculteurs, ont mis en place un véritable système logistique en flux tendus. Les clients passent leurs commandes sur le site jusqu’au dimanche. "Nous les envoyons aux agriculteurs le lundi et récupérons les produits le mardi. Les commandes sont ensuite préparées dans notre entrepôt frigorifique le mercredi pour être livrées le jeudi à domicile et en entreprise", explicite Renayld Naulleau. Deux salariés ont ainsi été recrutés pour gérer la préparation des commandes et les livraisons depuis Derval.

 

 

 

A bord d’un camion frigorifique, Zgoat assure la livraison des commandes stockées en cagettes et sacs isothermes. (©Zgoat)


Une levée de fonds en projet

D’ici à la fin de l’année 2017, la start-up espère clore une première levée de fonds d’1,5 M€. Cela afin de lui permettre de poursuivre son développement commercial autour de Nantes mais aussi de dupliquer l’activité en Bretagne, d’abord dans la métropole rennaise.  "Nous voulons aussi raccourcir nos délais de livraisons. Analyser nos données, nous permettra d’anticiper les commandes, et donc prévoir plus en amont les produits à acheter auprès des nos producteurs", détaille le dirigeant de Zgoat.

 

Capter des clients sur Facebook

La start-up se rémunère sur la marge réalisée entre le prix d’achat aux producteurs et le prix de vente aux consommateurs. "Les produits sont revendus au même prix qu’en vente directe à la ferme. Ce sont les producteurs qui fixent leurs propres tarifs, généralement à un prix 'grossiste'", affirme Renayld Naulleau, qui dégage ainsi une marge de 20 à 30 %. Pour capter de nouveaux clients, Zgoat mise sur le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux : "Sur Facebook, le coût d’acquisition d’un client est de 5,95 € avec un taux de retour de 75%". Zgoat fait état d’environ 180 clients réguliers avec un panier moyen de 49 €. Un nombre de clients qui devrait augmenter prochainement par le déploiement de la plateforme en Bretagne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale