Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

E-commerce : le BtoB tente de se convertir à la stratégie Social - Local - Mobile

Le triptyque SoLoMo (pour Social-Local-Mobile) a su s'imposer comme axe de développement dans le commerce électronique. Trois accents mis sur les réseaux sociaux, la proximité avec le client et la présence devenue indispensable sur mobile. Sur ce créneau, les entreprises du BtoB aussi ont une carte à jouer.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

E-commerce : le BtoB tente de se convertir à la stratégie Social - Local - Mobile
E-commerce : le BtoB tente de se convertir à la stratégie Social - Local - Mobile © Jorge Franganillo - Flickr - C.C.

Pour certains, c’est une tendance solide, pour d’autres, un concept déjà dépassé. A l’heure où l’e-commerce continue d’exploser, un constat s’impose. Face aux mastodontes du secteur, les petits e-commerçants (PME, TPE…) misent sur une stratégie SoLoMo (pour Social-Local-Mobile) pour exister. Une stratégie multicanal qui permet à l’e-commerçant de se servir de toutes les facettes de l’utilisation d’internet par un consommateur.

Avec les réseaux sociaux d’abord. L’aspect communautaire et collaboratif complètent le traditionnel bouche à oreille et suscitent le partage d’expérience entre clients. La carte de la proximité, ensuite, grâce à laquelle le commerçant peut développer des outils de marketing interactif ciblés (QR codes donnant droit à des coupons de réduction etc…). Et la présence sur mobile, enfin, pour être disponible pour le client où qu'il soit.

Ce trio gagnant qui a fait ses preuves dans le BtoC a-t-il un intérêt pour les entreprises qui se lancent dans le commerce électronique à destination des professionnels ?

Les professionnels, des clients comme les autres ?

"L’e-commerce BtoB requiert le développement de sites internet différents de ceux traditionnellement utilisés pour le BtoC", avance Marc Schillaci, président du directoire d’Oxatis, lors du salon E-commerce Paris 2013 (jusqu’au 26 septembre, à Paris-Porte de Versailles).  "L’aspect social ne va pas se caractériser par une forte présence sur les réseaux sociaux par exemple, mais plutôt par une gestion des avis plus accrue, la mise en place de systèmes de paiement adaptés aux professionnels, ou encore l’identification du client pour des remises plus ciblées…", énumère-t-il.

S’il estime indispensable le développement d’une version optimisée mobile d’un site internet de e-commerce, Marc Schillaci reste plus prudent à propos des applications mobiles pour les PME-TPE. Selon lui le coût de développement de l’application demeure difficile à rentabiliser. Il souligne également l’environnement "trop fermé" de l’application, exclue d’emblée du référencement naturel par Google par exemple.

les réseaux sociaux deviennent des places de marché

Pour Flavien Vallat, responsable du développement de l’offre "Box E-commerce" du groupe La Poste qui permet à un professionnel de créer son site et sa boutique en ligne, l’aspect "mobile" de la stratégie SoLoMo reste primordial. La version optimisée mobile a été incluse dans le pack proposé aux e-commerçants en novembre 2012, et elle va déjà subir une refonte. La géolocalisation du marchand est également mise en avant, tout comme sa présence sur les réseaux sociaux. Les sites communautaires sont d'ailleurs de plus en plus utilisés comme des places de marché. La Poste l’a bien compris et propose désormais l'ouverture d'une boutique Facebook incluse à la souscription d’une Box E-commerce.

Elodie Vallerey, à Paris-Porte de Versailles.

Numériser les usines, la nouvelle ambition des industriels de l’équipement électrique

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale