E.Leclerc et Shopopop annoncent le déploiement national d’un service de livraison collaborative

Déjà partenaires depuis 2019, l’enseigne E.Leclerc et la start-up Shopopop ont annoncé ce 29 octobre 2020 s’associer pour déployer à l’échelle nationale un mode de livraison à domicile qui s’appuie sur le covoiturage de courses. D'ici un an, 500 magasins Drives de l’enseigne vont être dotés du service, annoncé au lendemain des nouvelles mesures de reconfinement.

Partager
E.Leclerc et Shopopop annoncent le déploiement national d’un service de livraison collaborative

Seul grand distributeur français à ne pas avoir développé de véritable service de livraison à domicile, E.Leclerc multipliait ses temps-ci les initiatives, poussé par la pandémie de Covid-19 et les semaines de confinement. Dans un contexte marqué par des mesures de reconfinement, et annoncées le 28 octobre, la distribution alimentaire se réorganise et l’enseigne bretonne officialise ce jeudi 29 octobre un partenariat afin de déployer à l'échelle nationale un mode de livraison à domicile.

Elle s’associe pour cela à la solution développée par la start-up nantaise Shopopop, avec laquelle elle menait déjà des expérimentations depuis 2019. Ce service de covoiturage de courses va permettre à plus de 500 magasins Drives de l’enseigne "de lancer, développer, renforcer une offre de livraison à domicile d’ici un an", précisent les partenaires.

Le boom de la livraison collaborative
Testé sur la région Ouest depuis plus d’un an, ce service de livraison collaborative est une "réponse aux nouveaux modes de consommation grâce à la souplesse du service qui permet notamment la livraison du dernier kilomètre". Le service Shopopop s’appuie sur des particuliers livreurs qui profitent de leurs déplacements quotidiens déjà prévus pour livrer à leurs voisins les achats que ces derniers ont effectué en ligne.

L’application met en relation des particuliers qui souhaitent se faire livrer leurs achats à domicile, et la communauté de "shoppers" qui souhaitent optimiser leurs trajets quotidiens et recevoir un complément de revenus. Ils sont rémunérés en fonction de la commande (volume, poids…), et récupèrent en moyenne entre 6 et 9 euros par livraison.

Ce partenariat permet à E.Leclerc de renforcer une offre de livraison sans investir dans une flotte en propre tout en proposant une livraison dans les deux heures au domicile de ses clients. A noter que des adhérents E.Leclerc travaillent également avec la start-up nordiste Yper, concurrente de Shopopop, et que quelques expérimentations sont menées avec Deliveroo via quatre points relais Leclerc à Paris et à Lille.

Shopopop revendique de son côté plus de 1 000 commerces partenaires en France et 70 000 livreurs à Nantes, Rennes, Lille, Lyon, Bordeaux, Marseille, ainsi que dans des villes de taille moyenne ou en zones rurales. Elle travaille depuis quelques mois avec Carrefour ou encore le groupe Casino.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS