Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

E.Leclerc s'offre le Shazam du vin WineAdvisor

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupement E.Leclerc fait l'acquisition de la start-up occitane WineAdvisor. Elle édite une application mobile éponyme qui permet d'accéder à une série d'informations sur une bouteille de vin en prenant en photo son étiquette. L'application compterait 600 000 utilisateurs. 

E.Leclerc s'offre le Shazam du vin WineAdvisor
E.Leclerc s'offre le Shazam du vin WineAdvisor

Monoprix et Carrefour ne sont pas les seules enseignes de la grande distribution à courtiser les start-up. E.Leclerc vient de mettre la main sur WineAdvisor éditrice d'une application éponyme présentée comme le Shazam du vin. "Je me félicite que le groupement E.Leclerc acquiert aujourd'hui le site WineAdvisor, l'une des premières applications d'origine française sur les vins", écrit Michel Edouard Leclerc lui-même dans un post de blog, publié ce vendredi 6 avril. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué.

L'application qui a développé un réseau social regroupant les amateurs de vin embarque une technologie de reconnaissance d'image. Cette dernière permet au client, en prenant en photo l'étiquette de la bouteille, d'accéder à une fiche technique sur la cuvée, aux notations et aux commentaires. WineAdvisor propose également des ventes flash. 

 

600 000 utilisateurs

Basée à Perpignan et cofondée par Alexandre Theriot et Cédric Morelle, la start-up a déployé son application il y a trois ans. "Avec plus de 700 000 téléchargements (sous iOs et Android), près de 600 000 utilisateurs dans le monde et 2,7 millions de scans d'étiquettes, la communauté WineAdvisor a évalué 1,5 million de bouteilles", précise le patron d'E.Leclerc.

En s'offrant cette start-up perpignanaise, l'enseigne entend renforcer son offre autour du vin, un axe privilégié depuis plusieurs années. "Le vin, c'est l'une des plus belles réussites de l'enseigne. Nos adhérents ont créé les foires aux vins en France et par émulation, ont su construire une excellente relation entre eux-mêmes, leurs sommeliers et les vignerons", écrit Michel Edouard Leclerc. En 2015, E.Leclerc avait annoncé un plan d'investissement d'un milliard d'euros sur trois ans pour opérer sa transformation digitale. 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale