Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

E-Leclerc va investir 1 milliard d'euros sur trois ans pour opérer sa transformation digitale

Invité de RMC-BFM TV, Michel-Edouard Leclerc a détaillé les ambitions du groupe de distribution en matière de numérique. Sous la pression du géant Amazon, E-Leclerc va accélérer sur le sujet en investissant 1 milliard d'euros sur trois ans, et promet de créer un 10 000 emplois.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

E-Leclerc va investir 1 milliard d'euros sur trois ans pour opérer sa transformation digitale
E-Leclerc va investir 1 milliard d'euros sur trois ans pour opérer sa transformation digitale © Capture vidéo BFM TV

Le groupe de grande distribution E-Leclerc veut accélérer sa transformation numérique. Actuellement, 2 des 44 milliards d'euros de chiffre d'affaires de l'entreprise sont réalisés sur internet. Michel-Edouard Leclerc veut aller beaucoup plus loin. Un véritable défi organisationnel et humain. "Culturellement c'est une révolution pour les provinciaux que nous sommes", a-t-il confié ce 15 avril sur RMC - BFM TV.

un portail, des points relais, des drives... mais toujours des magasins

Le groupe va investir dans "un grand portail internet, avec une logistique centralisée, très coordonnée, très légère. [...] Ouvrir un magasin c'est déjà cher, de 5 à 30 millions d'euros pour un hypermarché de taille moyenne. Pour ouvrir un portail internet et aller au-devant de 65 millions de consommateurs, il va falloir investir  20 à 30 millions par an, plus 500 à 600 millions en logistique sur trois ans pour créer des points relais, des drives…", a-t-il détaillé. Au total Leclerc va investir 1 milliard d'euros sur le sujet en trois ans, dont la moitié en logistique, ce qui devrait générer la création de 10 000 emplois nets à la clé.

Leclerc ne veut pas se laisser distancer par de nouveaux rivaux. "Mon concurrent dans 5 ans ne sera plus Hyper U ou Auchan mais Amazon", prédit-il. Le patron d'E-Leclerc ne prévoit pas la disparition des magasins physiques mais une profonde évolution des modes de vente : "Nous allons tout faire en sorte pour que les gens viennent chercher le conseil, l'expertise, dans des hypermarchés qui resteront notre navire amiral, avec des métiers revalorisés. Le tout avec la même promesse de prix."

L'interview de Michel-Edouard Leclerc sur BFM TV-RMC :

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale