Effet Mobile World Congress : après les VTC, Uber lance un service de livraison de repas à Barcelone

Uber n'est décidément plus seulement un spécialiste du véhicule de tourisme avec chauffeur. Après avoir lancé un service de coursiers à New York, de transport d'objets divers à Hong Kong, la société américaine se lance dans la livraison de repas en moins de 10 minutes à Barcelone. Une stratégie de diversification qui convainc les investisseurs. 

Partager
Effet Mobile World Congress : après les VTC, Uber lance un service de livraison de repas à Barcelone

Envie de savourer un risotto aux champignons mais le restaurant italien du coin de la rue est fermé ? A Barcelone, ce n'est plus un problème : les possesseurs de smartphones peuvent commander sur l'application mobile UberEATS le repas leurs rêves et être livrés à leur domicile, au bureau ou ailleurs en moins de 10 minutes. Les menus proposés sont ceux d'une liste de restaurants partenaires.

Le spécialiste du véhicule de tourisme avec chauffeur n'a pas choisi Barcelone par hasard : le Mobile World Congress, grand rendez-vous des accros de la technologie, démarre la semaine prochaine dans la ville. Les mobinautes ne manqueront pas de tester le nouveau programme, et peut-être d'en parler sur les réseaux sociaux.

Une stratégie qui séduit les investisseurs

Ce n'est pas la première fois que l'américain livre de la nourriture : depuis la fin de l'année 2014 les habitants de Los Angeles peuvent commander des menus via l'application UberFRESH. En lançant hors des Etats-Unis ce service, Uber se positionne sur un nouveau marché à l'international et continue à renforcer sa stratégie de diversification, démarrée en 2014. Le groupe a, par exemple, annoncé en janvier 2015 le lancement à Hong Kong d'UberCargo, un service qui permet de transporter et de livrer toutes sortes d'objets, du matelas à la table basse en passant par la rocking chair. L'entreprise a également expérimenté la livraison par coursiers à vélo à New York en 2014.

Pour se développer vitesse grand V sur le marché de la logistique, la société a lancé un département spécial baptisé "Uber Everything", qui vise à tisser les partenariats et créer les services de livraison dont les particuliers et les professionnels pourraient avoir besoin. Cette stratégie semble convaincre les investisseurs : la start-up Uber a annoncé en février 2015 qu'elle avait reçu tellement d'offres de financements qu'elle allait lever un milliard de dollars de plus que prévu dans le cadre de sa dernière levée de fonds, démarrée en décembre 2014. Elle devrait collecter 2,8 milliards de dollars au total, au lieu du 1,8 milliard prévu au départ.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS