Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

EldoTravo lève 3 millions d'euros pour sa plate-forme de mise en relation entre artisans et particuliers

Levée de fonds La start-up toulousaine EldoTravo vient de lever 3 millions d'euros pour accompagner le déploiement national de sa plate-forme de mise en relation entre artisans du bâtiment et particuliers. Son ambition est de passer le cap des 25 000 abonnés premium d'ici 5 ans.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

EldoTravo lève 3 millions d'euros pour sa plate-forme de mise en relation entre artisans et particuliers
Jean-Bernard et Hugo Melet, les deux co-fondateurs d’EldoTravo. © EldoTravo

Pas toujours simple pour les particuliers de trouver rapidement un artisan sérieux, qui présente de bonnes références et réponde exactement à leur demande, tout en respectant les prix du marché. C'est pour répondre à ce besoin que Jean-Bernard Melet et son frère Hugo ont décidé de créer EldoTravo. Cette plate-forme en ligne vise à faciliter la mise en relation entre artisans et clients.

 

Elle met à disposition des particuliers un annuaire des artisans, recommandés par leurs voisins sur la base d'avis et de photos de travaux effectués et consultable sans avoir à communiquer ses coordonnées. Trois ans après sa création en 2016, la start-up toulousaine vient de finaliser une levée de fonds de 3 millions d'euros. Les fonds Irdi Soridec Gestion et M Capital rentrent à son capital, de même que deux investisseurs : Christophe Courtin, fondateur du groupe Santiane (une cinquantaine de participations dans des start-up à son actif) et Alexandre Ricardo, ancien directeur général de MeilleursTaux.com.

 

Ouverture de 5 nouveaux bureaux et création de 40 emplois

"Notre ambition est de devenir la plate-forme de référence en France dans le secteur de l'amélioration de l'habitat", expose Jean-Bernard Melet. Depuis janvier 2017, EldoTravo a déjà permis à 3125 particuliers de sélectionner des artisans pour améliorer leur habitat, pour un montant total de 25 millions d’euros de travaux. La start-up affiche aussi près de 1500 artisans en abonnés premium. "L'objectif est de tripler ce chiffre dès 2020 et de passer le cap des 25 000 professionnels abonnés d'ici 5 ans", précise Jean-Bernard Melet.

 

Après Toulouse, où elle est hébergée au Village by CA, EldoTravo s'est implantée à Paris, Bordeaux, Lyon et Nantes et prévoit d’ouvrir dans les prochains mois 5 nouveaux bureaux un peu partout en France. Un maillage national qui doit s'accompagner par un renforcement des équipes commerciales et des équipes de développement. L'effectif de la société devrait être porté de 30 à 70 salariés d'ici fin 2020.

 

Développement de nouvelles fonctionnalités

C'est sur la base de sa propre expérience, à la suite de nombreuses mésaventures rencontrées à l'occasion de la rénovation d'un appartement (délais non tenus, malfaçons, dépassement de budget...) que Jean-Bernard Melet a décidé de créer ce nouvel outil de mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment. Le principe s'inspire des réseaux sociaux. Les particuliers peuvent déposer ou consulter librement des avis et des photos sur les interventions d'artisans identifiés ou faire une demande de devis en ligne. "Les échanges sur la plate-forme sont gratuits. Nous ne vendons pas de contacts et ne prenons pas de commissions sur les commandes concrétisées", insiste Jean-Bernard Melet.

 

Le site propose aussi des guides travaux gratuits (ravalement de façades, isolation des combles, escaliers, volets, portes de garage...) et des videos d'experts. En revanche, sur la base d'abonnements premium, les artisans peuvent accéder à des services complémentaires de gestion de leur e-réputation et de gestion de leurs relations clients. EldoTravo cherche à élargir les fonctionnalités de ce système CRM pour permettre aux artisans d'améliorer la qualité des échanges avec leurs clients (définition des besoins, planification des rendez-vous, réception du devis...).

 

La start-up cible également depuis peu les réseaux industriels. De premiers accords ont été signés avec une vingtaine de grandes marques du bâtiment, dont Azenco, Profils Systèmes, Chazelles, Experts Storistes ou encore Synerciel, en vue de proposer des tarifs préférentiels aux artisans utilisateurs de sa plate-forme. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale