Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Electronique : L’Europe ne détient que 6% du marché mondial des circuits intégrés et ce n'est vraiment pas assez

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Plus que jamais, les Etats-Unis dominent le marché des circuits intégrés électroniques en s’en accaparant 54%, selon IC Insights. L’Europe est à la traine avec seulement 6%. Elle est devancée aussi par la Corée du Sud, le Japon et Taïwan.

Electronique : L’Europe ne détient que 6% du marché mondial des circuits intégrés et ce n'est vraiment pas assez
Electronique : L’Europe ne détient que 6% du marché mondial des circuits intégrés et ce n'est vraiment pas assez

L’Europe ne tient pas sa place dans la microélectronique. Alors qu’elle représente la première puissance économique mondiale, devant les Etats-Unis, la Chine ou le Japon, elle fait figure de nain dans les circuits intégrés électroniques, ces composants clé de l’intelligence de produits, allant des mobiles aux planches de bord automobiles, en passant par l’électroménager, le jouet, les téléviseurs, les PC ou les robots.

 

3 champions en Europe

Selon IC Insights, le Vieux Continent, qui compte comme champions NXP, Infineon Technologies et STMicroelectronics, ne détient que 6% du marché mondial estimé en 2015 à 291,5 milliards de dollars. Plus que jamais, les Etats-Unis, qui disposent de puissants fournisseurs comme Intel, numéro un mondial des processeurs pour PC et serveurs, Qualcomm, roi des circuits pour mobiles, ou encore Broadcom, leader des composants de communication et multimédia, domine avec 54% du gâteau. L’Europe est également devancée par la Corée du Sud (20%), le Japon (8%) et Taiwan (7%).

 

Ces chiffres ne tiennent pas compte encore de l’acquisition de Freescale par NXP qui apporte à l’Europe un chiffre d’affaires supplémentaire de 3,9 milliards de dollars. Ils excluent également les circuits analogiques, composants discrets, capteurs, actionneurs et composants optoélectroniques. Un segment évalué à 66,6 milliards de dollars par IC Insights, et où l’Europe est davantage présente que dans les circuits intégrés comme les microprocesseurs ou les mémoires. C'est ainsi que NXP est numéro un mondial des circuits pour l'automobile, Infineon Technologies leader des composants de puissance, et Bosch des Mems.

 

10% du PIB européen

En Europe, l’industrie des semiconducteurs représente quelque 250 000 emplois directs, et 2,5 millions de postes sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur représentant au total environ 10 % du PIB européen. Elle révèle des enjeux économiques, industriels et stratégiques considérables. C’est pourquoi la Commission européenne a lancé en 2014 un plan de relance avec l’ambition d’atteindre 20% de la production mondial. On voit mal comment cet objectif pourrait être atteint.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale