Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Elon Musk poursuit à son tour Twitter

Vu ailleurs Après la plainte déposée par Twitter afin de forcer Elon Musk à poursuivre son projet d'acquisition, le milliardaire dépose à son tour un recours. Cette plainte étant pour l'instant confidentielle, les arguments évoqués le patron de Tesla ne sont pas connus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Elon Musk poursuit à son tour Twitter
Elon Musk poursuit à son tour Twitter

Elon Musk contre-attaque. A la suite de la plainte déposée par le réseau social visant à le forcer à poursuivre son acquisition à 44 milliards de dollars, le milliardaire dépose également plainte à l'encontre de Twitter. La poursuite, déposée de manière confidentielle, est rapportée par Reuters qui ajoute qu'une version expurgée du document de 164 pages pourrait bientôt être rendue publique. Les arguments mis en avant par Elon Musk ne sont donc pas encore connus ni les raisons pour lesquelles il a déposé cette plainte de manière confidentielle alors qu'il n'hésite pas à s'épancher sur les réseaux sociaux ou devant la presse.


Un procès en octobre

Ce dépôt de plainte intervient juste après la fixation de la date du procès. Le début de celui-ci a été fixé au 17 octobre et va s'étaler sur 5 jours. Le but est de déterminer, à l'occasion de cette audience, si Elon Musk peut ou non refuser de poursuivre l'acquisition de Twitter.

Le milliardaire avait annoncé en avril dernier être parvenu à un accord d'acquisition avec Twitter pour un montant de 44 milliards de dollars. Mais quelques semaines plus tard, Elon Musk a suspendu temporairement son offre. Il évoquait les spams et faux comptes qui seraient présents en très grand nombre sur la plateforme et rendraient difficile la commercialisation de publicités ciblées. Depuis, le milliardaire n'a cessé de mettre en avant ce sujet des faux comptes jusqu'à mettre fin à l'accord d'acquisition début juillet.

La fixation d'une date relativement proche répond aux demandes du réseau social, mais pas à celles d'Elon Musk qui souhaitait un long procès à une date éloignée. La chancelière Kathaleen McCormick, de la cour de justice du Delaware, a décidé de cette date afin de limiter le préjudice potentiel causé à Twitter par l'incertitude de l'accord. L'action du réseau social ayant régulièrement chuté aux gré des rebondissements de ce feuilleton. Twitter blâme cette bataille judiciaire pour la chute de ses revenus et le chaos au sein de l'entreprise.

Un actionnaire entame une poursuite

Si la date du procès est fixée, encore faut-il en définir précisément ses contours. Les parties sont en désaccord sur l'accès aux documents internes et autres preuves, rapporte Reuters. Elon Musk accuse Twitter de traîner des pieds et de ne pas répondre à ses demandes. Twitter de son côté accuse le milliardaire de demander d'énormes quantités de données sans rapport avec le problème principal de l'affaire. A savoir : a-t-il violé le contrat d'acquisition ou non ?

En parallèle, un actionnaire de Twitter a également entamé une poursuite vendredi 29 juillet à l'encontre d'Elon Musk. Luigi Crispo, qui détient 5500 actions Twitter, demande au tribunal d'ordonner au milliardaire de conclure l'accord, et de constater qu'il a manqué à son obligation fiduciaire envers les actionnaires de Twitter afin de leur accorder des dommages et intérêts pour les pertes qu'il a causées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.