Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Elroy Air dévoile son VTOL autonome pour le transport de marchandises

Vidéo Elroy Air dévoile un aéronef à décollage et atterrissage verticaux, conçu spécifiquement pour le transport de fret. Cet appareil baptisé Chaparral est autonome et n'a pas besoin d'une infrastructure aéroportuaire pour opérer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Elroy Air dévoile son VTOL autonome pour le transport de marchandises
Elroy Air dévoile son VTOL autonome pour le transport de marchandises © Elroy Air

Elroy Air a dévoilé le 26 janvier 2022 un VTOL, un aéronef hybride à décollage et atterrissage verticaux, pour le transport de marchandises baptisé Chaparral. Plus précisément, la start-up a dévoilé un appareil de pré-production. Aucun calendrier sur les vols d'essais et la production d'un VTOL de série n'a été précisé.

Un VTOL hybride autonome
L'aéronef autonome peut transporter 136 à 226 kg de marchandises et parcourir une distance de 480 kilomètres. Chaparral peut transporter une charge utile plus élevée que celle des drones. Elroy Air explique développer à la fois le système de propulsion hybride et le système de perception embarqué sur l'aéronef lui permettant de fonctionner de façon autonome. Huit rotors verticaux et quatre propulseurs électriques équipent le Chaparral.

Le VTOL "est conçu pour une automatisation complète de bout en bout, et il rendra possible l'expédition express de manière sûre et efficace dans des milliers de nouveaux endroits, a commenté David Merrill, cofondateur et CEO d'Elroy Air, dans un communiqué. C'est un drone de livraison plus rapide que le transport terrestre et moins cher que les avions traditionnels d'aujourd'hui". Un premier prototype du Chaparral a été piloté en 2019, démontrant plusieurs systèmes clés de la conception de l'avion.

En complément de l'aéronef lui-même, Elroy Air a développé des nacelles de fret modulaires légères et aérodynamiques. Celle-ci sont chargées en amont avec la marchandise et récupérées par le VTOL avant le décollage. Au lieu de livraison, la nacelle est posée au sol et relâchée après l'atterrissage de l'appareil. Puis, le Chaparral peut éventuellement récupérer une autre nacelle déjà chargée avant de repartir.
 


 

Pour la livraison express
Clint Cope, cofondateur et président d'Elroy Air, parle d'un aéronef "hybride entre un hélicoptère rudimentaire et un avion de brousse testé au combat qui peut ramasser du fret n'importe où avec une zone d'atterrissage de 4,6m²". Ce VTOL, qui n'a pas besoin d'une infrastructure aéroportuaire pour opérer, est spécifiquement conçu pour améliorer la livraison rapide. Les fondateurs d'Elroy Air sont persuadés que le marché existe déjà pour ce type d'aéronef, notamment pour les services de livraison le jour-même. Les habitants en zone rurale ne sont pas forcément bien reliés au système de transport national. Le manque de mains d'œuvre s'ajoutant à cette problématique, un VTOL autonome permettrait de répondre à ce problème.

Elroy Air assure avoir reçu des commandes pour plus de 500 aéronefs de la part d'entreprises commerciales, d'organisations humanitaires ou de clients dans la défense. Le tout pour plus d'un milliard de dollars. Par exemple, Mesa Airlines, une compagnie aérienne régionale américaine qui exploite des flottes d'avions pour le compte de partenaires comme American Airlines, United Airlines et DHL, a l'intention de commander 150 VTOL pour les secteurs de la livraison rapide et de la santé. AYR Logistics, un spécialiste de la logistique humanitaire, a commandé plus d'une centaine de VTOL. Cela permettrait à AYR Logistics de proposer un service à coût réduire aux différentes organisations humanitaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.