Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Elu produit industriel de l'année : Kolibree, la brosse à dents connectée

Septième épisode de notre série consacrée aux lancements de produits marquants depuis l'été dernier. En janvier 2014, lors du très médiatique Consumer Electronic Show de Las Vegas, la start-up française Kolibree lance la première brosse à dents connectée. Reliée à une application dédiée, elle surveille de nombreux paramètres comme la quantité de tartre après chaque brossage ou les zones mal brossées par l'utilisateur. Lancement réussi, levée de fonds plus importante que prévue, phase de commercialisation "bêta" prometteuse... Retour sur le début de success story Kolibree.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Elu produit industriel de l'année : Kolibree, la brosse à dents connectée
Elu produit industriel de l'année : Kolibree, la brosse à dents connectée © Kolibree

Les objets connectés auront été LA tendance de 2013-2014 dans le secteur technologique. Propulsés sur la scène grand public par le Consumer Electronic Show de Las Vegas, ils reflètent l'émergence d'une filière à la fois portée par des start-up et des industriels confirmés.

Dans ce domaine, la France n'est pas en reste. Parmi les objets qui ont marqué les esprits cette année : la brosse à dents connectée de la start-up hexagonale Kolibree. Elle a fait sensation au CES avec une idée simple : analyser la qualité du brossage pour se laver les dents plus intelligemment grâce aux conseils dispensés par l’application mobile.

un produit lancé grâce au financement participatif

Grâce à un algorithme complexe, la brosse à dents décrypte les habitudes de son propriétaire pour l'inciter à améliorer son nettoyage de façon ludique. De quoi susciter l'intérêt des plus réticents, notamment les jeunes enfants. 

Après la présentation de leur produit en janvier, les fondateurs de Kolibree ont mené à bien leur campagne de financement participatif au printemps en levant 100 000 dollars sur Kickstarter.

Entre la maquette vue au CES et le premier produit sorti d'usine, quelques différences sont apparues : "On a notamment travaillé sur l'épaisseur des matières, mais aussi sur le traitement du signal et la gestion des données", avait détaillé à L'Usine Digitale Loïc Cessot, co-fondateur de la start-up.

Prochaine étape : après la production d'une première série limitée de brosses à dents suite à la campagne Kickstarter, la commercialisation de masse commencera en septembre avec un prix entre 70 et 120 euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

coquel
18/08/2014 09h17 - coquel

Ce n'est pas cela qui va favoriser la division par deux de notre consommation énergétique... Puvre Ségolène !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media