Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Embark s'allie à Ryder pour intégrer des centres logistiques à son réseau de camions autonomes

Embark noue un partenariat avec la société de transport et de logistique Ryder. L'objectif : ouvrir une centaine d'entrepôts logistiques où pourront transiter les camions autonomes d'Embark. Ryder s'occupera des opérations logistiques, notamment du transfert de marchandises des camions autonomes vers d'autres véhicules pour les premiers et derniers kilomètres, ainsi que de la maintenance des véhicules.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Embark s'allie à Ryder pour intégrer des centres logistiques à son réseau de camions autonomes
Embark s'allie à Ryder pour intégrer des centres logistiques à son réseau de camions autonomes © Embark Trucks

Embark Trucks, qui planche sur un logiciel pour automatiser les camions, se rapproche de la société de transport et de logistique Ryder. Les deux entreprises ont annoncé jeudi 16 septembre vouloir mettre en place un réseau d'une centaine de centres de fret destinés à accueillir des camions autonomes à travers les Etats-Unis.

Passer d'un véhicule autonome à un véhicule manuel
Ryder s'occupera de l'exploitation, de la maintenance et de la gestion de la flotte. Embark pourra ainsi proposer un réseau de camion autonome efficace à ses partenaires afin de réaliser des livraisons d'une côté à l'autre des Etats-Unis. Ces centres sont pensés comme des points de transfert stratégiques où la marchandise pourra transiter d'un camion autonome pour la longue distance à d'autres véhicules de transport destinés à parcourir les premiers et derniers kilomètres.

Ryder va s'occuper des opérations sur ces points de transfert ainsi que de la gestion logistique. Ryder va également réaliser les inspections et opérations de maintenance pour les véhicules et les capteurs de conduite autonome. Au début, le partenariat va se concentrer sur la mise en place de tels sites à des points stratégiques sur des marchés clés comme la Californie, l'Arizona, le Texas, la Géorgie, le Tennessee et la Floride. Zones sur lesquelles Embark prévoit de débuter des tests de transport début 2022 pour un lancement commercial en 2024. Au total, les partenaires souhaitent ouvrir une centaine d'entrepôts dans les 5 prochaines années.

Ryder multiplie les partenariats
Avec ce partenariat, Embark fait un pas de plus vers la commercialisation de sa technologie de conduite autonome. Fondée en 2016, l'entreprise se focalise sur le développement logiciel avec comme objectif la commercialisation de sa technologie de conduite autonome auprès de transporteurs souhaitant équiper leur flotte par le biais d'un abonnement au kilomètre. Elle a annoncé son introduction en bourse en juin dernier en fusionnant avec une société d'acquisition à vocation spécifique ou SPAC.

Ryder n'est pas à son premier partenariat et semble vouloir séduire les acteurs de la conduite autonome. L'entreprise de transport s'est déjà rapprochée des start-up TuSimple et Ike Robotics, et également de Waymo, la filiale de Google. Aux Etats-Unis la pénurie de main d'œuvre dans le secteur routier conduit bon nombre d'acteurs à se tourner vers la technologie de conduite autonome. Celle-ci pourrait réellement transformer ce secteur lorsqu'une technologie suffisamment sûre permettra à des camions sans chauffeur, ou avec un chauffeur au repos, de rouler sur de longue distance.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.